Le décret présidentiel instituant le comité de pilotage des Assises nationales (CPAN) en son article 2 stipule

LE M11 DOUBLE PAR AZALI QUI TRANSFORME LES ASSISES EN UN LIEU D’EXPRESSION D’UN PROGRAMME DE GOUVERNEMENT 

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Le décret présidentiel instituant le comité de pilotage des Assises nationales (CPAN) en son article 2 stipule :

 « Les Assises nationales ont comme objet l’organisation d’un cadre de réflexion pour consolider l’unité nationale et poser les bases d’une nouvelle gouvernance propre à assurer le décollage socio-économique dans la paix et la sérénité en vue de l’émergence »

Voilà l’article qui dénote clairement la domestication des Assises nationale par Azali. Monsieur Idris Mohamed, Mr Chabane, Mr Abdallah Matraka. « Consolider l’unité nationale » ne veut absolument pas dire, faire l’examen du passé comme vous avez passé votre temps à vouloir l’expliquer aux comoriens. C’est parler des institutions, et non des erreurs commises par les uns et les autres pour repartir sur des bonnes bases. Cet objectif des Assises décliné dans un décret présidentiel dément vos propos selon lesquels l’orientation des Assises n’était pas pré acté mais qu’elle allait faire l’objet d’une concertation, d’une discussion future du CPAN.

Monsieur Idris Mohamed, Mr Chabane, Mr Abdallak Matraka, le décollage socio-économique en vue de l’émergence est un programme de gouvernement sans rire de ce cafouillage émergence puis décollage socio-économique en vue de l’émergence.  

Ceux qui rêvaient des Assises comme elles nous ont été vendues par le M11 doivent être à leur frais. Les Assises ne verront pas les responsables de nos malheurs venir s’expliquer, reconnaître leurs erreurs et s’engager dans une voie nouvelle et salvatrice. Il fallait être naïfs ou présomptueux pour croire que les Assises allaient une réelle opportunité historique de bilan, de prise de conscience et de volonté de correction. Les Assises telles que définies dans le décret dans son article n°2 vont légitimer un programme de gouvernement faute de s’assurer une légitimité par les voies légales.

Les Assises sont clairement fléchées sur la notion d’émergence loin des bobards d’Idris, de Chabane et d’autres. Le souci, l’émergence d’Azali est une vision folklorique partisane objectivement contestée et constestable. Comment le M11 a-t-il pu laisser une telle vision vague et éthérée s’ériger en point focal des Assises ?

Le M11 doit se rendre compte qu’une vision économique et sociale se défend dans les urnes et que les Assises n’ont ni vocation à imposer une vision non instruite et contestable ni à mettre en place des mécanismes qui violent les lois de la république…

On l’avait dit et répété : les Assises sont récupérées par Azali, mais les membres du M11 par intérêt, aveuglement maladif ne voulaient voir la réalité. Les Assises qui vont tout expliquer par une notion vague d’émergence ne sont pas des Assises. Que vont nous dire encore Mrs Idris Mohamed, Chabane et Matraka maintenant qu’Azali a donné une orientation des Assises qui n’a rien à voir avec l’idée des Assises, qu’ils ont été pris de court par Azali qui a clairement indiqué que le maître de l’exercice, c’est lui, et non le M11 avec leur idéalisme aveugle.

AHMED Bourhane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*