Le démarrage de l’entretien des routes aux Comores est en marche

travaux amenagement routier mboueni_zilimadjouUne réunion d’évaluation sur le programme d’Appui au développement durable du secteur du transport en Union des Comores s’est tenue hier mardi à Moroni. Cette première réunion du comité de pilotage vient faire le point sur les réalisations engagées depuis la signature en 2010 d’un accord de financement de 8 milliards de nos francs entre l’UE et le gouvernement comorien. Les travaux de 7 zones vont commencer en juin prochain.

Le comité de pilotage du programme (PADDST) présidé par le ministre des finances, a tenu sa première réunion, lundi pour faire le bilan de ses réalisations jusqu’ici. En juin 2012, « un plan opérationnel annuel pour un montant de 4 millions d’euros a été signé par les autorités nationales et l’UE », explique Hassane Bacar Maecha, régisseur du projet PADDST. Dani comme on le surnomme ajoute que ce plan vise à fiancer le programme de renforcement des capacités institutionnelles et humaines du secteur routier et la réalisation des travaux d’entretien courant des routes sur l’ensemble de territoire national ainsi que l’équipement du projet.

« Ce programme de renforcement porte une attention particulière à la pérennité financière des investissements sur fonds propres du gouvernement pour l’entretien routier », indique José Morgado, ministre conseiller à la délégation d’Union Européenne. En faisant référence au comité de pilotage, il ajoute que « sept dossiers d’appel d’offres des travaux courants qui couvrent environ 600 km pour un montant de 950 million de francs comoriens sont lancés et les ouvertures des offres auront lieu le 27 février, puis les 18 et 20 mars 2013 ». Les travaux qui touchent 7 zones dans l’ensemble des îles vont commencer au mois de juin après l’ouverture des enveloppes. Il s’agit de quatre zones à Ngazidja, deux à Anjouan et une seule zone dans l’île de Djoumbé Fatima.

L’autre projet qui concerne le FER (fonds d’entretien routier) est opérationnel. Le conseil d’administration a mis en place un mécanisme d’approvisionnement des comptes. Il est fait automatiquement sur une base hebdomadaire de 10 millions de francs comoriens de mai à septembre 2012, en provenance de la société comorienne des Hydrocarbure. Puis ce montant est passé à 15 millions de nos francs à partir de septembre 2012.

« Les fonds du FER ont permis de financer à hauteur de 300 millions les premier travaux de 700 km du réseau structurant. Les travaux ont déjà démarré au mois de décembre 2012 », lit-on dans un document qui démontre qu’à ce jour plus 37% des paiements par les services du FER ont été effectués. Ce fonds va boucler la route RN32 entre Ouallah et Miringoni à Mohéli avec plus de deux millions. Les travaux assumés par Colas sont en cours. « L’avancement physique des travaux est évalué à 35% en décembre dernier », conclut le Secrétaire général du ministère des finances qui préside cette réunion du comité de pilotage.

Ibnou Mohamed Abdou

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*