Le directeur général du journal Al-fajr démissionne pour rejoindre Azali à temps plein

Le directeur général du quotidien Al-fajr, Abdou Rasoul alias janvier a démissionné. Il était à la fois directeur général du journal Al-fajr et employé au ministère de la jeunesse et des sports. Il est également à le tête du mouvement Azaliste Sidekina.

À la rupture du vice-président Djaffar avec le gouvernement, le politicien directeur du journal n’a pas su faire la part des choses. Il a clairement pris position contre Djaffar. Les prolétaires du journal lui ont fait pression. Ils lui ont rappelé une vieille recommandation: choisir le journal ou le politique.

Abdou Rasoul a échoué à la tête du quotidien et le journal a perdu beaucoup de lecteurs. Il n’a pas réussi à dynamiser le journal et corriger les nombreuses fautes dont le journal est devenu champion.

Le journal Al-fajr appartient à Hamidou Mhoma (gérant de l’imprimerie Graphica) et Me Bahassane ( Secrétaire général du parti Blanc et frère du vice-président Djaffar). Ils ne pouvaient pas garder un Azaliste à la tête du journal pendant cette période de crise politique. L’ancien directeur pourra désormais se consacrer à la campagne du président Azali et du mouvement Azaliste Sidekina.

À lire également : Azali prie la communauté internationale d’aller voir ailleurs

1 commentaire sur Le directeur général du journal Al-fajr démissionne pour rejoindre Azali à temps plein

  1. Ce n’est un secret pour personne, la plupart des journalistes ici sont des opportunistes comme d’ailleurs le reste de la population comorienne affamée. Ils sont plus politiciens que journalistes car aux Comores, à force d’être inactif, les gens parlent et raisonnent en politicien. Et c’est normal que ce gars d’Al-fajr choisisse l’ombre des ministères qu’un simple journal

Répondre à ahmed omar Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*