Le FMI présage une croissance économique faible pour 2015

La situation économique des Comores s’est dégradée au cours de ces derniers mois, d’après la dernière mission du FMI qui a séjourné au pays pendant deux semaines.

image

« Dans l’immédiat, les perspectives demeurent difficiles pour l’économie comorienne », a-t-on noté dans la déclaration de la mission qui s’est entretenue avec les autorités comoriennes dont le chef de l’Etat, notamment, le gouverneur de la Banque centrale ainsi que des organisations patronales et de la société civile.

« Si l’achat de nouveaux groupes devraient améliorer la fourniture d’électricité, la crise dans le secteur énergétique ne sera pas pour autant entièrement résolue », a déclaré la mission qui regrette que le programme d’investissement public continue d’accuser un retard en termes de financement d’exécution.

La croissance économique, qui était de 3,5 % en 2013, est redescendue à 3,3 % en 2014 en raison des perturbations de la fourniture d’électricité et de la mise en œuvre plus lente que prévu du programme d’investissement public. La situation n’a guère évolué alors que les dernières missions avaient laissé entendre que les réformes allaient permettre d’atteindre les 4% de croissance en 2015.

Le déficit de financement pour 2015 devrait pouvoir être comblé par « une mobilisation des recettes additionnelles et une maitrise des dépenses de moindre priorité ». La mission aurait ainsi relevé plusieurs dépenses abusives pendant que les arriérés de salaires s’accumulent.

De leur côté, les autorités auraient pris certaines mesures dans la loi de finances rectificative et sollicité l’appui du FMI sous la forme d’un décaissement au titre d’une facilité de crédit rapide. Une demande susceptible d’être examinée par le conseil d’administration du FMI en octobre.

La prochaine mission est attendue en septembre pour évaluer les efforts fournis et pour aider les autorités à élaborer un cadre budgétaire pour 2016.

A.A.Hamdi/ LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*