Le Front Démocratique Mayotte réclame la tournante

frontDans le combat pour l’application de la nouvelle architecture du pays, le journaliste Hakim Ali Said n’est pas seul. La fédération mahoraise du Front démocratique des Comores soutient le principe de la tournante pour que le tour échoit à un natif de Mayotte en 2016. Cette structure du FDC dit adhérer entièrement à ce principe.

«Un mahorais à la tête de l’Union des Comores est un symbole fort de l’unité du pays et du respect de l’application des principes de l’Etat de droit », lit-on dans un communiqué remis par la fédération mahoraise du Front démocratique des Comores. Cette structure de l’île au lagon souligne que « on ne peut pas marcher sur un acquis lourdement conquis et qui a eu le mérite de ramener la paix civile et politique ».

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

La déclaration de cette fédération de la quatrième île de l’archipel sous administration française fait un parallélisme entre l’instabilité politique et sociale du pays, par le sentiment de la domination d’une entité par l’autre et croit fermement que « un mahorais à la tête de l’Union des Comores demeure un moment fort de la lutte contre le séparatisme qui a, ces vingt dernières années, désagrégé les institutions de l’Etat comorien et semé au sein du peuple haine, vexations, xénophobie, brimades, toute une idéologie anti-peuple, anti-progrès, anti-démocratie ; des années noires qui ont profité à des opportunistes de tout bord pour vendre ce qui restait encore de la dignité comorienne au plus offrant ; la nation comorienne est à construire, l’état-mendiant doit s’effacer pour un état normal dans le concert des états du monde ».

Dans cette déclaration, la question de Mayotte pour 2016 est non seulement un événement, mais aussi un test pour toute la classe politique du pays. Et le document de se poser une question sur la sincérité de cette classe politique qui dit tout et son contraire. Pour cette fédération la question ne doit pas apparaitre aux yeux des comoriens dans leur ensemble comme un mirage, mais un véritable débat doit être instauré.

« La question impose le débat au sein de la population et de la communauté internationale, un débat qu’étouffent et fuient les autorités comoriennes et françaises ; un débat qui hérisse les suppôts de la France-Afrique au point de vouloir piétiner, les premiers, leurs propres lois car cela va à l’encontre de leurs intérêts et leurs ambitions ».

Cette fédération salue la démarche de la vedette de Mayotte 1ère qui aurait déjà un comité de soutien aussi bien à Madagascar qu’à la Réunion. Après Hakim «d’autres candidatures vont sûrement suivre et ce sera une bonne chose », a-t-on précisé.

Et le FDC Mayotte de prier l’Etat comorien de « se positionner clairement et publiquement ; les transactions secrètes baptisées négociations ont nui à l’Unité, ont institutionnalisé le séparatisme et ont fait les affaires de la France. Le débat public est de rigueur, l’enjeu central étant l’Unité du Pays ».

Maoulida Mbaé HZK

1 commentaire sur Le Front Démocratique Mayotte réclame la tournante

  1. maore a cesser detre comorien depui ke la voter la departmentalisation soyon honette et just c nepa paske metna ils veulent le tournente kils vont se declare comrien ils ont deja fe leur choix alr il no ka asummer ou attendr juska ske le peuple comorien soit sure de leur fraternite

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*