Le gouvernement a échoué à provoquer le désordre et à en faire porter la responsabilité à Sambi

IKILILOU COPIEUSEMENT HUE LE 6 JUILLET. BOLERO ET MSADIE ONT ECHOUE A PROVOQUER LE DESORDRE ET A EN FAIRE PORTER LA RESPONSABILITE A SAMBI
Sous la plume maladroite de Mrimdu, Boléro tente en vain de justifier ce que l’on peut dores et déjà qualifier de forfaiture politique. L’ex-raïs A.A.M.SAMBI aurait été évincé de la fête de commémoration du 40 ème anniversaire de l’Indépendance Nationale pour des raisons de sécurité (sic). Si tel était le cas, qu’il soit permis de relever le caractère irresponsable et indigne d’une telle décision. Le rôle du ministre de la défense conjugué à celui de l’intérieur est justement de veiller à la sécurité de tout citoyen et de permettre à chaque membre de la communauté de disposer de son droit constitutionnel d’aller et venir.

En pareilles circonstances, apprenez Msaidié et Boléro que la décision est prise en association avec l’intéressé. Vous auriez dû informer A.A.M.SAMBI des risques et des dangers par rapport à sa personne et à l’ordre public, car il ne peut être question de violer le droit constitutionnel de disposer de ses mouvements. A.A.M. SAMBI évalue les risques et les dangers liés à cette présence par rapport à son intégrité physique et à l’ordre publique et décide seul en son âme et conscience. A Msaidié et à Boléro de prendre vos responsabilités, gérer les questions sécuritaires. Il est clair que les deux Ministres ont fauté ici. Ils ont cédé à un vent de panique au point de faire des prétendus agissements hors-la-loi la source de la décision au mépris de la loi.

.Peut-on leur faire confiance encore quand ils s’opposent à la candidature d’A.A.M.SAMBI au nom de la préservation de la paix et de la stabilité ? Non, des autorités qui se laissent guider par leurs peurs comme Msaidié et Boléro ne sont pas à même de gérer la question sécuritaire aux Comores. Derrière leur délire de tout sécuritaire se cache des intentions mesquines et inavouées. Cela relève du truisme que Msaidié et Boléro n’aiment pas la stabilité et la paix garanties par le respect des institutions et des règles constitutionnelles. Ils prospèrent dans le désordre ; la paix et la stabilité sont leurs ennemies. On l’a vu entre 2009 et 2006 ! Les urnes démocratiques leur font peur. Ils créent le désordre quand ils le peuvent, le font exister même quand il n’existe pas, sans quoi ces pêcheurs en eaux troubles étouffent…

L’explication de Boléro et Msaidié sur l’éviction d’A.A.M.SAMBI de la commémoration d’aujourd’hui est donc une grosse mascarade. Tout le monde sait que Boléro et Msaidié aidés des amis d’Anisse à Anjouan ont remis en service les exfga de Bacar à Mirontsy avec comme mission d’attaquer les gens qui marchent dans le cortège de Sambi le jeudi 2 juillet 2015. La mission a échoué, car les gens ont compris le manège de Boléro et de Msaidié. Ils viennent de subir un nouvel échec dans leur volonté de créer une confusion à la fête d’aujourd’hui et de faire porter la responsabilité à A.A.M.SAMBI. Finalement Ikiliou a été conspué pour avoir trahi ses électeurs et déçu les attentes de ceux-ci. Désormais Msaidié et Boléro comprendront que ce sont les comoriens qui ont des comptes à régler avec Ikililou et non A.A.M.SAMBI qui est juste dans son rôle d’opposant…qui se préparent à le remplacer à la tête du pays dès 2016.

image

Et ce n’est pas Msaidié désavoué par la majorité de ses pairs à Ngazidja qui pourra arrêter cette marche de Sambi vers Baït Salam à moins d’aller de bourdes en bourdes. La candidature de Sambi ne s’impose pas à la Grande comore. Elle est tant souhaitée C’EST UNE CANDIDATURE COMORIENNE , C’EST UNE CANDIDATURE D’ADOPTION A NGAZIDJA et Msaidié a échoué à ameuter les gens contre cette candidature.

BOURHANE AHMED

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*