Le gouvernement cède une partie des bourses à l’ambassade Comorienne au Sénégal

Engagés dans un long bras de fer avec la représentation diplomatique à Dakar et les autorités Comoriennes, les étudiants Comoriens avaient commencé une grève de la faim afin d’exiger que la gestion des bourses que l’Etat du Sénégal donne aux Comoriens de la place, soit restituée à l’ambassade. En effet, ces bourses qui existent depuis 1994 ont toujours été gérées par l’amicale des étudiants et en collaboration avec l’ambassade depuis 2010. Sauf que cette année, Moroni a voulu les récupérer et les gérer à sa guise pourtant le donateur exige que les bénéficiaires soient inscrits dans un établissement Sénégalais si l’on en croit les informations et autres vidéos qui inondent facebook. Après trois jours de bousculades, d’invectives et de grève de la faim, Moroni vient de lâcher du lest en proposant qu’une partie des bourses restent dans le giron de l’ambassade. Voyant un signe positif envoyé par les autorités de Moroni, les étudiants grévistes ont levé le mot d’ordre tout maintenant les discussions pour recouvrer l’autre partie. Selon une interview de l’ambassadeur parue dans le journal Alwatwan de ce vendredi, « la gestion des bourses est une mission régalienne de l’Etat », mais entretemps, on apprend que la condition sine qua non pour postuler, il faut « être déjà inscrit à l’université ou dans une école de formation au Sénégal ».

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*