En ce moment

Le gouvernement interdit la lecture et l’importation des livres qui critiquent Azali

C’est le summum de la dictature. Lors d’une vidéo-direct diffusée par Me Abdoulbastoi Moudjahid, il a témoigné avoir eu droit à une fouille de ses livres qu’il a reçu aujourd’hui à l’aéroport Prince Said Ibrahim de Hahaya:  » il faut nous laisser nous cultiver. Je suis parti récupérer un colis à l’aéroport de Hahaya. Après avoir passé des heures des va-et-vient administrative au douane, j’ai pu payer pour récupérer mes livres commandés à l’extérieur. Mais à ma grande surprise, on m’a dit que je ne pouvais pas partir. Ils sont ouverts. Un homme a parcouru quelques pages avant de me laisser partir. Une personne qui se trouvait à coté m’a expliqué que les livres qui critiquent le chef de l’État ne sont pas les bienvenus dans notre pays. La personne qui fouillait mes livres était entrain de vérifier s’ils critiquent pas le grand « , Abdoulbastoi Moudjahid

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*