Le jeune Comorien de 20 ans, Djamal s’est suicidé

Le jeune Harouna Attoumani, âgé de 20 ans connu sous le nom de Djamal s’est donné la mort en prison contrairement aux déclarations qu’avaient fait son oncle sur une vidéo dont nous avons diffusé. Les déclarations effectuées par un membre de sa famille nous ont amené à une erreur sur son lieu oû il a trouvé la mort.

La rédaction de Comores infos a contacté la famille de Djamal qui n’a pas nié les propos du quotidien la Laprovence.com qui affirme que Djamal s’est suicidé dans la prison des Baumettes. Dans cette affaire il y’a trop de mensonges. Il vous suffit de regarder les vidéos. 

Comme le rapporte le quotidien, tout démarre le 20 décembre 2014 quand une jeune fille est violemment agressée par un duo juché sur un scooter qui tente de lui voler ses effets personnels, et la traîne sur plusieurs mètres alors qu’elle résiste, engendrant une ITT de 15 jours. En février 2015, les deux voleurs présumés, Harouna et un ami, sont interpellés, déférés en comparution immédiate puis écroués dans l’attente de leur procès. Lequel arrivera le 25 mars 2015. À l’issue de celui-ci, le jeune Comorien d’origine est relaxé alors que son co-prévenu écope de deux mois de prison.

La rédaction avait écrit que Djamal était mort dans un commissariat, une erreur dû aux vidéos de la famille qui savait déjà depuis lundi que Djamal s’était suicidé comme le rapporte le quotidien Marseillais, Tout est allé très vite. Peut-être trop vite. Et évidemment deux versions de ce drame s’opposent aujourd’hui : du côté de l’administration pénitentiaire, on assure que tout a été fait pour assurer la sécurité du jeune homme, mais que quelques minutes suffisent à un détenu pour en finir avec la vie ; de l’autre, du côté de la famille et de l’avocat d’Harouna Attoumani, 20 ans, on estime que « des négligences » ont laissé libre cours aux tendances suicidaires de ce jeune homme « dont l’état de santé psychiatrique n’était pas compatible avec la détention ».

4 commentaires sur Le jeune Comorien de 20 ans, Djamal s’est suicidé

  1. Je m’adresse aujourd’hui aux peuples comoriens ce qui ont soutenu Azali. Azali viens de métrisaient le peuple comoriens, combiens de délit boléro ? Ont attenter qu’il sont arrêtés est jugé mais pas nommé à un poste aussi important . Donc j’appelle le de décendrent dans la rue Azali dois choisir lui ou boléro et je vous jure devant dieu Azali ne finira pas son mandat, préparez vous à un prochain élections présidentielles aux Comores pour 2018 de la part des francos comoriens et France Afrique.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*