Le jeune Comorien Ibni rêve de jouer au Beyrn de Minich

​En dehors des pelouses, Ibni Ben a d’autres occupations. L’élève de l’Epsmc de Mitsamihuli ne sèche jamais ses cours, a un faible pour l’histoire et la géographie et avoue n’avoir aucune attirance pour les matières scientifiques. « Le pire, c’est la physique-chimie »,lance-t-il.Le fanatique du défenseur Allemand, Jérôme Boateng, retrouvera les bancs de la seconde A dès la prochaine rentrée scolaire, toujours à Epsmc. 
Né le 26 décembre 2001 à Mitsamihuli au nord de Ngazidja, Ibni Ben a grandi dans une famille de sportifs. Son oncle et ancien défenseur de Coin nord, Mzé M’madi, a déjà fait quelques beaux jours chez les Coelacanthes. Ne vous demandez donc pas pourquoi le petit Ibni a débuté le football à 7 ans.
Très tôt, il devait intégrer le club B12 du quartier dit de Mtsongole, avec lequel il a disputé ses premières compétitions de l’épreuve sur les plages qui bordent sa ville natale. «Mon premier entraineur fut Soilahdine Ben Ali. Il a été le premier à me prodiguer des conseils en football», se rappelle le n°17 des U17 nationaux. Ibni Ben est l’un des fils du couple Rouzouna Ouswadjahi et M’madi Abdou, de Mitsamihuli.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus


«Mes parents me soutiennent beaucoup. Mais ils sont sévères quand il s’agit de mon éducation», jure le jeune prodige. Ibni Ben se régale sous le maillot vert national. Il « rêve de porter un jour le maillot du Bayern de Munich, le club de mon idole Boateng ou au Paris saint-germain ».

Eliedjouma

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*