En ce moment

Le juge qui a libéré le violeur de la fillette de 12 ans est doublement récompensé par Azali Assoumani

Le mardi dernier, le chef de l’État a nommé par décret les juges qui composeront le conseil Supérieur de la magistrature, haute juridiction qui aura la charge de juger les juges qui seront accusés par des justiciables. 21 juges ont été nommés par le chef de l’État Azali Assoumani. Sur cette liste, on retrouve le juge Omar Ben Ali, l’homme qui a libéré le violeur de la fillette de 12 ans assommée par son maître de l’école coranique.

Une deuxième récompense que lui accorde Azali Assoumani après l’avoir nommé au poste de président de la cour d’appel de Moroni. Décidément, le chef de l’État ne veut pas lutter contre les viols des mineurs et des agressions sexuelles.

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*