Le M23 dans les faubourgs de Goma

Plusieurs sources nous le confirment à travers la ville, les forces rebelles du M23 sont aux portes de Goma, notamment à moins de 3 kilomètres de l’aéroport. Selon des habitants dans différents quartiers, une partie des soldats de l’armée régulière, les FARDC, sont en « débandade » et « sont en train d’enlever leurs uniformes pour se changer en civils », ce qui ne signifie pas que la partie soit terminée, car l’armée congolaise attend des renforts en provenance de Bukavu. Des troupes fraîches étaient arrivées le matin même de Kalehe, ou de sake, tandis qu’un certain nombre de militaires fuyaient les fronts des derniers jours avec toutes les possessions.
La mission des nations unies, la Monusco qui intervient comme nous l’avions signalé dés hier avec des hélicoptères de combat, n’est pas parvenue à empêcher les forces du M23 de progresser. Au dessus de Goma, par exemple, un camp avec des casques bleus sud-africains équipés de véhicules blindés devait constituer un verrou. Apparemment, cela n’a pas suffit non plus. La Monusco en revanche est présente dans les rues de la ville, notamment à la sortie nord, en direction de l’aéroport, où sont déployés des casques bleus q’on voit ici

à la sortie de Goma, des casques bleus sur la route de l’aéroport

La personne -qui souhaite rester anonyme- qui nous fait parvenir cette photo signale que depuis cette sortie de la ville, « on entend des coups de feu dans les hauteurs immédiates de la ville ». Aucun pillage ne nous a été signalé jusqu’à présent en ville, mais l’état d’esprit des militaires congolais pourrait changer au fil des heures. Les déplacés du camp de Kanyarucinya (environ 80 000 personnes) et les militaires en déroute affluent vers Goma, et une foule s’est constituée à la « barrière », le poste frontière avec le Rwanda, pour essayer de s’y réfugier. Les heures qui viennent seront cruciales.



  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Tumblr


Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*