En ce moment

Le Maroc identifie les secteurs à accompagner vers l’Émergence

Une forte délégation du Royaume du Maroc conduite par le Directeur des Affaires Africaines au Ministre des Affaires Étrangères : Mohammed SBIHI, accompagné du Secrétaire d’État comorien chargé de la Coopération auprès du Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale : Dr Takidine Youssouf a effectué, le mardi 18 février 2020, une visite de travail dans l’île.

Chaleureusement accueillie à Anjouan, la délégation, cette fois-ci accompagnée du Gouverneur de l’Île Autonome de Ndzuwani SEM Anissi Chamsidine, a visité le Port International Ahmed Abdallah Abderemane, l’Ecole de Pêche, la centrale thermique de la SONELEC, le Site de Patsy de l’Université des Comores, la direction régionale des Travaux Publics, l’Ecole Nationale Technique et Professionnelle, l’ANPI (Agence Nationale de la Promotion des Investissements) et des entreprises privées dont la menuiserie d’aluminium.
Au cours de cette tournée, la délégation s’est recueillie sur la tombe du Président Ahmed Abdallah Abderemane à Domoni qui, rappelons-le, il a noué et entretenu d’excellentes relations avec Sa Majesté le Roi Hassan II (Paix à leur Âme).

Et, sur la route de Domoni, les Marocains ont pu apprécier les potentialités d’Anjouan dont la chute de Tratringa.
A Dar-Nadjah, la mission s’est entretenue avec le 1er Magistrat de Ndzuwani : Anissi Chamsidine sur plusieurs points parmi lesquels l’hydroélectricité et la reconversion professionnelle des jeunes.
Et, avant de s’envoler pour Moroni, en fin d’après-midi de ce mardi, le Chef de la délégation, se confiant devant la presse locale a souligné que cette visite entre dans le cadre de la Commission mixte Maroc-comorienne et du suivi de la CPAD (Conférence des Partenaires au Développement des Comores) tenue à Paris les 02 et 03 décembre 2019. « Le Maroc a été fortement représenté à la Conférence et il s’est engagé d’accompagner les Comores à atteindre ses objectifs d’émergence à l’horizon 2030 », a précisé le Directeur des Affaires Africaine.

Ainsi, les secteurs visités permettront de voir, a-t-il ajouté, dans quelle mesure à travers d’échange d’expériences et du savoir-faire le Maroc pourra accompagner ces secteurs car il est « inconcevable d’envisager d’émergence sans le développement des compétences », a souligné le diplomate.
Puis de souligner enfin que : « Le développement des compétences c’est le mot-clé de la coopération du Maroc avec les pays frères africains depuis plusieurs décennies, plusieurs générations et, aujourd’hui, le Maroc ne peut qu’être fier de ce qui a été accompli ».

Gouvernorat d’Anjouan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*