Le massacre des rhinocéros s’accélère encore en Afrique du Sud

20 novembre 2012

Le massacre des rhinocéros s’accélère encore en Afrique du Sud

Un rhinocéros écorné dans une réserve sud-africaine, en août 2012 ©AFP

JOHANNESBURG (AFP) – (AFP)

Le massacre
des rhinocéros s’est encore aggravé en Afrique du
Sud, le nombre d’animaux déjà tués par des
braconniers ayant atteint le niveau record de 570 depuis le
début de l’année, contre 448 sur l’ensemble de
2011, a indiqué mardi le ministère de l’Environnement. 

Trois cent quarante sept rhinos, soit 61% du total, ont
été braconnés dans le seul parc national
Kruger (nord-est), alors que la province du Nord-Ouest est
maintenant particulièrement prisée des
malfaiteurs : 7 animaux y ont été sauvagement
tués sur une réserve des environs de Rustenburg
(nord) ce week-end.

Avec environ 20.000 spécimens, l’Afrique du Sud abrite
70 à 80% de la population mondiale de rhinocéros,
qui est de plus en plus la cible des braconniers en
dépit du renforcement des mesures de
sécurité, et notamment de l’intervention de l’armée.

La progression du braconnage s’explique par la vente à
prix d’or des cornes en Asie, en particulier au Vietnam,
où elles sont prisées dans la médecine traditionnelle.

La corne des rhinocéros est pourtant exclusivement
composée de kératine, la même matière
que les ongles humains.

La progression est effrayante : les statistiques officielles
montrent que 448 animaux avaient été abattus par
des braconniers en 2011, contre 333 en 2010, 122 en 2009, 83
en 2008 et seulement 13 en 2007.

Les forces de l’ordre ont procédé à 230
arrestations depuis le début de l’année, a
précisé le ministère de l’Environnement.



Share

Tous droits de reproduction et de représentation

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*