Le ministre de l’éducation songe à une suspension du concours d’entrée en 6eme

Le ministre de l’éducation nationale souhaite que l’examen d’entré en 6eme de cette année soit le dernier. Il se prépare à soumettre une note au prochain conseil des ministres. L’annonce faite mardi, lors d’un point de presse où le ministre annonce la création de deux commissions pour le déroulement des examens de fin d’année.

L’expression « examen d’entrée en 6ème » n’existe plus actuellement dans le monde. « Aucun pays du monde ne le fait. À quoi bon le garder aux Comores », regrette Abdou M’houmadi, le tout nouveau ministre de l’éducation nationale. Cette année 14774 candidats vont composer cette épreuve qui sanctionne la fin de l’enseignement primaire et l’entrée au collège.

« J’espère que l’examen de cette année soit le dernier », déclare le Ministre qui se prépare à présenter une note au prochain conseil des ministres. Abdou Mhoumadi tire un bilan « vraiment négatif » de ce concours, qui serait à ses yeux « source des conflits inter-villageois et régionaux ». C’est ce qu’il ressort de son pont de presse donné mardi matin, au ministère où il vient d’annoncer la création de deux commissions.

D’après le ministre, cela fait 5 ans, chaque année les examens sont gâchés. Cette année, toutes les dispositions sont prises pour que ces examens se déroulent de manière satisfaisante. La nouveauté de cette année est que « nous avons créée deux commissions, pour suivre le déroulement des examens.

image

« L’une pour jouer le rôle d’un observatoire des examens, et l’autre pour la discipline », révèle le ministre qui recommande de traduire en justice les gens qui ont triché, « il faut les punir avant tous », maintient Abdou M’houmadi qui persiste et signe que ces deux commissions sont déjà prévues par la loi des examens. « Il s’agit simplement d’appliquer les textes en vigueur », tient t-il à rappeler, en sanctionnant les tricheurs qu’ils soient élèves ou enseignant ou autre.

Le ministre précise que la 1ère commission va suivre les examens pas à pas. A titre d’exemple elle sera présente dans les salles d’examen, dans les sous centre et les centres et même dans les secrétariats, précise le Ministre qui rassure que tous les travaux sont achevés.

39573 inscrits, tel est le nombre des candidats inscrits aux examens nationaux de cette année à tous les niveaux, y compris le Bac qui commencera le 10 juillet prochain avec 12920 et le 1er juillet le Bepec avec 11733.

Ibnou M Abdou/LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*