Le mouvement Naribarikishe Yi Komori rejette l’organisation…

Suite au premier tour des élections présidentielles et gouvernatoriales du 24 mars 2019 aux Comores, les observateurs nationaux et internationaux ont estimé être incapables de se prononcer sur la crédibilité et la transparence des élections, après avoir pris acte des fraudes massives et des irrégularités manifestes.

Sur la base des déclarations des 12 candidats de l’opposition, de l’Union Africaine, de l’Union Européenne et des Nations Unis, le mouvement Naribarikishe Yi Komori rejette l’organisation et les résultats communiqués par la CENI, validés par la suite par la Cour Suprême. Il en est de même pour le deuxième tour à venir, qui n’a pas lieu d’être.

Les 12 candidats opposés au président sortant se sont constitués en Conseil National de Transition (CNT) dont les missions sont, la non-reconnaissance des résultats prononcés par la CENI, la mise en œuvre des recommandations de l’Union Africaine pour un dialogue inclusif des acteurs politiques Comoriens et la tenue de nouvelles élections libres sous l’égide de la communauté internationale.

Le candidat Soilihi MOHAMED dit Campagnard a été nommé président du CNT par les autres candidats. Après sa première allocution, durant laquelle il a appelé la population à une désobéissance civile, il est arrêté par la gendarmerie et séquestré pendant 12 jours, sans aucune intervention de la justice.

Tout comme son arrestation, sa libération fut brusque et inexpliquée. Un communiqué faisant état, de sa désolidarisation du CNT et de ses félicitations à Azali ASSOUMANI pour sa victoire, lui est attribué.

Vu les qualités humaines et le degré de patriotisme reconnus au colonel Soilihi MOHAMED, ainsi que les conditions plus qu’ubuesques de publication de ce communiqué, nous rejetons son contenu ainsi que son origine. Par conséquent nous maintenons toute notre confiance au colonel Soilihi MOHAMED, dans la lutte pacifique et citoyenne en vue de libérer le pays de la dictature et du totalitarisme.

Le mouvement Naribarikishe yi Komori appelle toutes les forces vives de la nation à s’unir pour la sauvegarde de l’unité et de la paix au pays. Nous appelons tous les épris de justice à s’unir pour la promotion de la démocratie, de la bonne gouvernance et des libertés.

Le sursaut politique, diplomatique et citoyen montre que le peuple Comorien est debout pour défendre un Etat de droit et de justice. La forte mobilisation des citoyens dans les manifestations et rassemblements à l’intérieur et à l’extérieur du pays augure une issue positive pour le peuple Comorien, comme ce fut le cas dernièrement pour les peuples Algériens et Soudanais.

Fait à Marseille le 12/04/2019

Le Premier Secrétaire National

Dini Nassur

1 commentaire sur Le mouvement Naribarikishe Yi Komori rejette l’organisation…

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*