En ce moment

Le NEM recommande plutôt la convocation électorale que les intimidations stériles

Le mouvement Ndzouani En Marche (NEM) congratule les organisateurs de la journée île morte qui fut une grande réussite. Une journée soutenue par la quasi totalité des organisations politiques de l’opposition.
La journée île morte du mercredi 21 octobre 2020 a prouvé encore une fois la maturité du peuple comorien. A travers l’île Ndzouani, les comoriens ont exprimé massivement et pacifiquement l’attachement aux accords de Fomboni, dans le cadre du deuxième cycle entamé en 2016, pour la tournante Anjouan 2021. Le NEM n’a jamais cessé de rappeler la vertu principale des accords de Fomboni : la paix et la stabilité de notre pays depuis 2001.
Le NEM déplore l’arrestation arbitraire de leur coordinateur, l’Honorable député Mr Abdallah Ben Omar et exige sa libération immédiate et sans condition. Manières inadéquates pour répondre aux comoriens de l’île d’Anjouan après s’être exprimés en majorité le mercredi dernier pour réclamer leur tour Anjouan 2021.

Le NEM déconseille fortement les intimidations stériles et incite le président Azali à la raison et surtout à un sursaut de patriotisme pour convoquer sans prolongation, le collège électoral à la bonne date du 23 novembre 2020, rempart possible pour la paix et la stabilité afin de préserver le pays d’un déclin inéluctable vers le chaos.

La coordination.

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*