En ce moment

Le Nord de la Capitale menace de se retirer de la Commune de Moroni pour créer sa propre Mairie

C’est en substance ce qui a été dit avec des mots à peine voilés lors d’un point de presse tenu cet après-midi à Magudju par un collectif qui représente plusieurs sensibilités du Nord de la capitale.

La dilapidation, la gabegie ou l’accaparement des biens immobiliers de la commune par une poignée de personnes sont parmi les griefs que les conférenciers reprochent à la Mairie de Moroni. Se réclamant des périphéries ils appellent à mettre fin au monopole du Centre (Badjanani-Mtsangani) dans la gestion communale. Pour les intervenants, il est inconcevable qu’une minorité s’arroge le pouvoir et le droit de décider au nom de tout le monde.

Moroni a grandi et l’on doit tenir compte des nouveaux arrivants qui constituent la majorité des électeurs de la capitale. Le refus systématique du Centre de voir un enfant des périphéries acceder aux commandes est un autre point d’achoppement soulevé par les conférenciers. Il est temps pour eux que la Mairie de Moroni fonctionne en tant qu’institution au lieu d’être la vache à lait d’une certaine aristocratie mu par une illusion de suprématie héritée d’un passé révolu. Rupture ou scission peu importe le mot utilisé il est temps qu’un vrai dialogue soit engagé afin d’éviter une nouvelle fronde dans la Capitale source d’instabilité.

Ahmed Said Badraoui / Hayba Fm

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*