Le nouveau directeur général du journal Alwatwan, champion des fautes… regardez

Alwatwan est bien tombé bas. Le nouveau directeur général du journal est déjà champion des fautes sur Facebook. Jugez par vous-même. On dirait on est entrain de lire un rédacteur du journal Al-fajr. Si vous avez aimé la plume du triple A.A.A bas vous n’allez pas du tout aimer le triple 0.0.0 de Maoulida Mbaé :

Samir. A

7 commentaires sur Le nouveau directeur général du journal Alwatwan, champion des fautes… regardez

  1. WOUWO MOINA HATROU
    Et en plus il vient de hambou . Et plus précisement à Chouani ville .
    N’oublie pas qu il s’agit d une tournante.
    ses expériences précédantes lui serviront pour réussir son mission.
    DU courrage sa va aller

  2. On dirait, il s’est servi d’un ordinateur des années 1939. Un PC actuel, aurait dû lui souligner les grosses fautes d’orthographe. À moins que je m’abuse, ce nouveau Directeur, n’a pas fait le lycée.

  3. VOILA Le JOURNALISTE DE L´EMERGENCE 2030, et puis pas n´importe quel poste kwezi, Directeur Général de grand journal d´Etat, excuse-moi Mr. le Directeur mais mon fils rédige mieux le français que vous qui aurez les tâches d´écrire sur des thèmes sensibles. MONSIEUR LE PRESIDENT DE L`UNION DES COMORES, j´aimerais bien croire à votre émergence mais J´AI PEUR DE VOTRE EMERGENCE,
    là c´est l´émergence de « wanahatru » qui annonce sa future couleure.

  4. RIEN D’ ÉTONNANT DANS CE PAYS DE MERDE , SUREMENT CE NOUVEAU DIRECTEUR
    A DIT À AZLI QU’IL A UN UN BAC + 5 ET UN DIPLOME DE JOURNALISTE FALSIFIÉ SELON NOS
    COUTUMES . SYSTEME DE CORRUPTION GÉNÉRALISÉ
    C’EST POURQUOI NOTRE PAYS N’ AVANCERA JAMAIS , AVEC TOUS CES PSEUDO-INTELLECTUELS QUE NOUS AVONS DANS NOS ADMINISTRATIONS , NOUS AVONS ENREGISTRÉ DES RESULTATS EFFICACES ET ENCOURAGEANTS SELON LEUR DÉGRÉ D’ INSTRUCTION . Y A RIEN A DIRE , CECI EXPLIQUE CELA .
    ET LE PIRE , NOUS LIMOGEONS CEUX QUI ONT LES CAPACITÉS DE RAMENÉS NOTRE PAYS VERS LE HAUT .

  5. Le « correcteur a été indulgent puisqu’il a omis de relever d’autres fautes d’orthographe :
    – septique au lieu de sceptique (à moins qu’il ait voulu parler de fosses septiques…)
    – personalité au lieu de personnalité, etc.
    Le style et la syntaxe sont tout aussi catastrophiques.
    Ne connaissant pas cet individu, je me suis abstenu de le juger dans un précédent commentaire. Néanmoins, on pouvait se douter que c’est le degré de soumission qui allait être retenu comme critère de sélection dans le choix du successeur de AAA.
    Toutefois, je ne pouvais imaginer que le journal national allait tomber aussi bas.
    Pour être juste, cette pratique détestable n’est pas spécifique à Azaly. Puisque c’est le népotisme, le tribalisme, les copinages qui ont détruit notre pays depuis des décennies. Il est à noter que ce fléau a pris de l’ampleur depuis 2001 avec l’avènement du phénomène du « yinu de yézi yatru ». Donc cela n’a rien de nouveau. Les compétences et l’indépendance d’esprit ont toujours été honnis par nos dirigeants.
    Je retiens une circonstance atténuante pour le Tyran. Compte tenu de son français approximatif, il n’est pas en mesure de faire la différence entre la plume de AAA et celle de ce Maoulida Mbaé.
    Pour finir, je citerai une anecdote. La fille d’un coopérant ayant vécu aux Comores durant un long moment et très attachée à notre pays m’a confié que chaque fois que Azaly passait à la télévision, elle avait honte pour elle et pour nous. Son français « manioc » et son discours décousu ridiculisent en permanence notre pays. Elle y a rencontré tellement de gens de qualité qu’elle s’étonnait que les Comores soient représentées par un personnage aussi grotesque.
    Non, notre chère Patrie mérite mieux.

  6. Vous voulez nous emmène où monsieur le président avec les mauvaises personnes je pense que votre directeur général d’al-watwan que vous avez nommé il a un bac 8, on vas couler mes frères réveillé-vous avant que le bateau coule dans la mer.

Répondre à BN Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*