« Le placement de Sambi en résidence surveillée est illégal et je demande à Azali de rétablir la cour constitutionnelle »

L’ancien ministre de la justice, Fahmi Said Ibrahim s’est exprimé ce samedi soir. Il appelle le président Azali Assoumani à rétablir la Cour constitutionnelle et condamne avec la plus grande fermeté le placement en résidence surveillée d’Ahmed Abdallah Sambi. « Si j’étais le vice-président Djaffar j’aurais démissionné mais j’aurais d’abord essayer de convaincre le président en amont… ». Regardez l’interview ci-dessous:

A voir également la version française:

1 commentaire sur « Le placement de Sambi en résidence surveillée est illégal et je demande à Azali de rétablir la cour constitutionnelle »

  1. Dr Djafar est voté pour un mandat de 5 ans. Si le peureux dictateur continue sa forfaiture toute personne animée de bon sens ne doit pas lui offrir un pneu de secours. Si Dr Jaffar demissionnait il y aurait plus de traîtres dans notre combat patriotique. Nous comptons trois hauts élus dans le combat qui font la liaison entre le peuple et la communauté internationale.
    Dr Jaffar soyez serein. Les comoriens sont derrière vous.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*