Le porte-parole de Beit Salam veut des journalistes menteurs

Invité à prendre part à la conférence du ministre des Finances Chayhane, Mohamed Ismaila s’en est pris aux journalistes et a emboité le pas du ministre de l’Intérieur. Pour le collaborateur d’Azali, les journalistes doivent mentir, avoir la culture du mensonge comme le font les médias propagandistes occidentaux. « Les journalistes ont de grandes responsabilités tout comme les politiciens. Il y a des personnes qui ont confiance et qui croient aux  journalistes. Par conséquent, les journalistes doivent mentir, maquiller la verité si c’est pour préserver la paix. Les médias français à l’image de France 24 sont servent d’abord leur pays avant de servir la vérité » a-t-il dit insistant donc sur le fait que les journalistes aux Comores doivent faire allégeance aux mensonges d’Etat pour préserver la population. Certains se montrent sceptiques face à ce discours de celui qui demande à ce que le voleur soit appelé voleur.

1 commentaire sur Le porte-parole de Beit Salam veut des journalistes menteurs

  1. Les politiciens surtout ceux d’Azali ont toujours eu le sens de la paranoia, ce Mohamed Ismaila est un exemple frappant. Mentir pour la France, ce n’est pas pareil que de mentir pour les Comores avec qui ces élus se mettent plein la poche et que c’est toujours la misère plus de 40ans après l’indépendance quand d’autres qui n’avait rien comme nous se sont développé

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*