Le Président Azali heureux de rencontrer les femmes de Wanani

Les femmes de Wanani se sont entretenues avec le Président de la République dans leur village, peu avant la tenue du meeting du OUI au référendum ce vendredi 20 juillet 2018.

Cette délégation des femmes de Wanani est d’abord venue dire son soutien à tout ce qui est entrepris par le Président de la République dans l’émancipation de notre pays. Elles sont venues ensuite demander que le Président les accompagne dans leurs projets agricoles. Elles souhaitent également que l’intérêt général dans leur région prime sur les intérêts personnels. Et elles souhaitent que l’école d’agriculture et l’Université qui sont dans leur région puissent être encore au service du développement des Comores.

Le Président Azali s’est dit très heureux de cette rencontre. Il a montré sa disponibilité à soutenir l’émancipation de la femme comorienne, notamment au travers d’initiatives privées. Le président a reconnu qu’il y a un sérieux problème dans le foncier de notre pays et qu’il va falloir très rapidement trouver des solutions dans le respect des lois de la République.

Et s’agissant de l’enseignement dans notre pays, le Président Azali a exprimé ses regrets de voir que nos gouvernants n’arrivent pas à respecter la continuité de l’Etat. « Nous avons une université depuis mon premier mandat et mes successeurs, au lieu de la renforcer, l’ont laissée tomber. Et ils ont miroité des mensonges à nos enfants et leurs parents, comme ces enfants prétendument boursiers envoyés dans un pays africain, alors que nous venons de recevoir une facture de plusieurs centaines de millions de frais de scolarité de ces enfants, et pourtant nous avions les mêmes filières dans notre pays. Nous devons faire vivre notre université parce que c’est la seule vraie clé du développement. Et Wanani est une gardienne de l’enseignement avec cette université des Comores et l’école d’Agriculture que nous allons inauguré bientot » a dit le Président Azali.

Beit Salam

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*