Le président Azali voudrait apprendre des erreurs du passé pour le Hadj de 2016

​Pour les Comoriens, accomplir le Hadj peut ressembler à un périple assez houleux. Les mésaventures ne manquent pas tous les ans. Cette année le président Azali Assoumani a pris le problème au sérieux pour faciliter le Hadj. Il a nommé  dorénavant un directeur pour prendre toutes les précautions.  

Le porte-parole de la commission du Hadj, Cheikh Abdallah Soilih estime que < le voyage vers La Mecque se déroulera sous les meilleurs auspices>. Selon ce dernier, < des discussions constructives seront menées avec tous les partenaires à commencer par les agences de voyages en vue de faciliter l’accession à des logements conformes, à une organisation optimisée et des conditions de voyage satisfaisantes>. Les autorités étatiques espèrent éviter aux pèlerins Comoriens les multiples retards des compagnies aériennes, la gestion incertaine des réservations d’hôtel par les agences et les difficultés administratives une fois en Arabie saoudite. 

En tout cas une chose est certaine. Le gouvernement du président Azali Assoumani a semble-t-il appris des erreurs de ses prédécesseurs. 

Med Youssouf, Comores infos à Moroni

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*