Le président de la CAF, Ahmad, est arrivé ce mardi 28 août 2018 à Moroni

Le président de la CAF, Ahmad Amad a foulé le sol Comorien pour la première fois depuis qu’il est élu, président de la Caf. Accompagné d’une délégation composée des membres du comité exécutif de la CAf dont le président de la fédération de football Djiboutienne, Souleimane Waberi et des membres de son cabinet. A sa descente de l’avion à l’aéroport International Moroni Prince Said Ibrahim, il a été accueilli par le ministre de la jeunesse et des sports Comorien, salim Hafi, le président de la FFC et son comité exécutif et des acteurs du football Comorien.

Aussitôt, il a été reçu par le chef de l’état, Azali Assoumani dont au menu des discussions,
Remercier les autorités Comoriennes à travers eux, le chef de l’Etat pour les actions menées pour son élection, la promotion du football du continent et la gestion du football avec des sources de football qui est digne de réalité car selon le président de la Caf, le football est une affaire du gouvernement et non la fédération.
Ce voyage rentre dans le cadre des tournées que le président de la Caf effectue dans les 54 pays membres pour échanger sur les objectifs de décentraliser une partie des compétences vers les zones pour assurer la croissance et la progression pour respecter toujours son engagement étant pas favorables à trop de concentration de pouvoir en un seul lieu, ainsi qu’il veut sensibiliser les pays membres le désire de la CAF que les zones soient habilitées à améliorer la visibilité d’une bonne gestion du football en Afrique qui laisse selon lui à désirer.
Après l’audience avec le chef de l’état, le patron de la Caf a visité le stade de Malouzini.

Demain mercredi, le président de la Caf s’entretiendra avec le président de la FFc, M. Said Said Athoumane et son comité exécutif au siège de la maison du football Comorien avant de répondre à un dîner qui sera offert par la Fédération hôte.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*