Le président de la diaspora veut supprimer certains mashuhuli du samedi et dimanche

Une réunion de travail entre le président de la diaspora comorienne en France et les notables pourrait permettre de réformer les mariages en France.

Le président de la diaspora comorienne de France, Mohamed Saïd Mouigni, s’est entretenu avec les notables pour réformer et régir voire supprimer, si besoin, certains mashuhuli de samedi et dimanche (mbainisho, maulida, mlazo-mwana, amani) dont les jeunes sont les principaux acteurs.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*