Le Président de la République a reçu le Directeur Général de la Ma-Mwé

Le Président de la République, Son Excellence Dr IKILILOU Dhoinine, a reçu ce jeudi 1er novembre 2012, au Palais de Beit-Salam, M. Omar Mgomri, Directeur Général de la Ma-Mwe, Société Nationale de production et de commercialisation d’électricité.

M. Mgomri qui vient d’être nommé à ce poste, a entrepris de profondes restructurations pour permettre à la Société de pouvoir fonctionner et ainsi répondre aux attentes des clients.

Après ses entretiens avec le Président de la République, M. Mgomri a bien voulu apporter ces précisions :

« Effectivement le Chef de l’Etat, m’a reçu tout à l’heure pour discuter des réformes qui sont entreprises au sein de la Ma-Mwé ; des réformes qui ont fait couler beaucoup d’encre et fait parler beaucoup de gens aussi, à travers la presse audiovisuelle. J’ai essayé d’expliquer au Président de la République les actions entreprises pour le redressement de la société ; et je crois que j’ai eu une oreille attentive de la part du Président qui est également convaincu que ces réformes doivent être menées de manière très positive.

Les discussions ont porté là-dessus et je pense que je suis sorti assez rassuré parce que je sais que le Président soutient ces actions-là qui ont pour but d’améliorer et de redresser la société pour la sortir de cet état léthargique dans lequel elle se trouve depuis un bon moment.

Monsieur le Directeur, quelle solution envisagez-vous pour mettre fin aux fréquents délestages ?

Théoriquement, il ne devrait pas y avoir des délestages au niveau de la capitale Moroni et ses environs où on fait en sorte qu’ils soient éclairés 24/24 heures. Mais ces délestages sont dus à des petits problèmes techniques. Il arrive qu’il y ait un cours-circuit au niveau d’un disjoncteur qui fait déclencher la centrale et qui fait que le courant disparait pendant quelques minutes, mais on le remet avant trente minutes.

S’agissant des régions, elles disposent du courant 13 heures sur 24 et on garde ce cap-là en attendant l’amélioration de la situation de la Ma-Mwé pour pouvoir augmenter également le temps de desserte des régions périphériques et passer ainsi, de 13 heures à 15 ou 16 et pourquoi avoir le courant 24 heures sur 24 heures sur l’ensemble du territoire national, ce qui est notre objectif. Tout ce que nous faisons, c’est pour pouvoir disposer du courant permanent sur Ngazidja et Mohéli ».

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*