Le président de l’Assemblée de l’Union humilié

Le président Bourhane a mangé son chapeau:
Après plus de 2 mois, la crise parlementaire vient de trouver une issue de cour de recréation. En effet lors d’une rencontre entre le gouvernement de Ikililou et le président de l’assemblée nationale qui s’est tenue à Beit Salam, un compromis a été trouvé. A l’issue de cette réunion, il a été conclu que le président de l’assemblée nationale Bourhane Hamidou, ne va pas présider les sessions mais il se contentera de faire la fermeture, le député de Hambou a accepté ce compromis. Ce samedi, lors de l’ouverture de la séance plénière, le président a tenu à lire la liste de présence des élus, mais cet acte a mis le feu aux poudres car les députés frondeurs s’y sont opposés.  » on ne peut pas le laisser faire l’ouverture de la session. Il doit respecter ce qu’ il a dit devant le gouvernement et le chef de l’Etat » a lancé le député Orange, Abdoulfatah Said Mohamed. Pour éviter qu’il n’ y ait plus d’embrouille, l’ensemble des députés pétitionnaires ont demandé au président de l’assemblée nationale de signer un papier confirmant son engagement pris au palais de Beit Salam et Bourhane Hamidou n’a pas résisté. Et finalement c’est le vice président Ahmed Daroumi qui a présidé les 2 plénières. En tout cas trois projets de loi sont adoptés samedi, les votes à l’unanimité des députés ont concerné, les 3 projets de loi à l’ordre du jour: » la gestion forestière » , de celui déterminant les privilèges et l’immunité des institutions spécialisées du système des nations unis ( SNU) et du projet de loi relatif à  » l’accord de convention portant délimitation des frontières maritimes entre les Comores , les Seychelles et la tanzanie, une autre plénière est prévue dans les prochains jours pour adopter les autres lois. Mais comment peut-on contraindre un président de l’assemblée de ne pas présider une plénière alors qu’il se trouve sur le territoire national et que le le vice-président, qui assure sa place au perchoir, n’a pas un mandat écrit de sa délégation. Les lois votées sont valides?
M-A

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*