Le président docteur taser et son mentor Maoulana Charif de plus en plus isolés

Opinion libre : Après le député de la région de la cuvette à Anjouan, c’est le tour du député Issa Soulé de Mdé de dire non aux méthodes politiques d’Abdou Ousseni et de Maoulana Charif arrimant l’institution parlementaire à l’arbitraire d’Azali coupable de violation gravissime du principe sacro-saint de la séparation des pouvoirs. La sortie politique du député Soifa Ousseni lors du meeting de Mbéni a marqué les esprits et signe la fin des atermoiements politiques. Hier, au cours d’une conférence de presse, Issa Soulé, le président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale a aussi clarifié les choses.

Il se range du côté de l’UPDC et attend prendre toute sa part dans la dynamique de l’Union de l’opposition lancée depuis peu pour contrer les dérives dictatoriales et monarchiques d’Azali, défendre le processus de la construction démocratique et de la consolidation de l’Etat de droit, la paix et la stabilité aux Comores, aujourd’hui gravement menacés par un homme dont l’appétence du pouvoir est hors de contrôle. En tant que député, et président de la commission des Finances, Issa Soula confirme les conditions chaotiques, opaques et non transparentes de l’élaboration et de la publication du rapport sauvage relatif à l’enquête sur la citoyenneté économique qui paraît de plus en plus comme une commande de la CRC. Il déclare n’avoir jamais vu à aucun titre ce rapport piraté. Le président de la commission des Finances vient donc confirmer les dires de députés Tocha et Oumouri concernant ce faux rapport remis à Azali par ses amis CRC. Les Comoriens attendent donc le vrai rapport de la commission. Les jours à venir seront sans nul doute riches en rebondissements. Le docteur Taser est dos au mur! Contestation du rapport se conjugue avec la contestation de rôle de juge constitutionnel. Le pauvre l’a cherché. Sans doute la mécanique broyeuse d’Azali dont il a contribué à son développement ne doit pas lui laisser trop de marge…

Ahmed Bourhane

1 commentaire sur Le président docteur taser et son mentor Maoulana Charif de plus en plus isolés

  1. Pourquoi des membres du Conseil constitutionnel ne sont pas remplacés ? cette question demande des réponses de la part du gouvernement,on est dans le vide juridique.ce qui s’est passé ces derniers jours à l’Assembléé c’est la suite logique de ce manquement à la loi.En responsabe,le Président de la République devrait dissoudre l’Assemblée Nationale mais ne le fera pas laissant le désordre pour des fins polititiens

Répondre à Abdourahamane Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*