Le Président du Mouvement du 11 août a été reçu à Beit Salam

Accompagné du Dr Issulah, le Président du Mouvement du 11 août Mr Ali Bazi Selim a été reçu par le Président de la République Azali Assoumani au Palais présidentiel de Beit Salam ce mercredi 13 septembre 2017.
Le Président de la République a souhaité annoncer au Président du Mouvement du 11 août sa volonté d’annoncer à la tribune des Nations Unies l’organisation des Assises Nationales. « Je souhaite m’entretenir avec le Secrétaire Général des Nations au sujet de l’organisation des assises et de l’implication de la communauté internationale pour donner du crédit à ce rendez-vous républicain. »
Je m’entretiendrai également avec Mr Moussa Faki Mahamat Président de la Commission l’Union Africaine au sujet des Assises et de l’engagement de l’organisation panafricaine » a dit le Président Azali. « Je prie chaque jour qu’Allah fait pour que les comoriens saluent ces travaux qui touchent directement notre Histoire. Et  je prie également que cela apporte  des bienfaits aux générations futures et à ceux qui auront la charge de ce pays dans les années à venir » a poursuivi le Président Azali.
Mr Ali Bazi Selim a remercié le Président de la République de son engagement pour la réussite de ces assises et surtout de la dimension qu’il souhaite leur donner. « Mr le Président, nous avions demandé à votre prédécesseur d’organiser ces Assises et il a refusé. Vous l’avez accepté, vous les soutenez. Et j’ai conscience que vous avez parfaitement compris l’importance d’un tel rendez-vous pour notre pays. » a dit Mr Bazi.
«  Je vous remercie aussi pour cette information d’une importance capitale, qui me réconforte, concernant vos entretien avec la communauté internationale à l’Assemblée Générale des Nations Unies »  a poursuivi Mr Bazi. « Mr le Président, ce pays a trop souffert, il est temps qu’il jouisse de sa liberté. Je me souviens lorsqu’on nous étions députés, le Général de Gaulle nous avez envoyé un émissaire pour nous demander ce que nous voulions. Et nous avions répondu que nous ne souhaitons rien d’autre que notre indépendance. Et le Général De Gaulle avait répondu, que les Comores seront indépendants avec une coopération et une franche amitié avec la France. Et j’espère que ce pays peut enfin jouir de son indépendance. Je veux que dans ces Assises nous nous inspirions des modèles d’indépendance qui ont marché dans le monde et moi il y en a un qui m’inspire et me fait réfléchir tous les Jours ; ce sont les Emirats Arabes Unis » a conclu l’ancien Ministre d’Etat Ali Bazi Selim.
Le Dr Issulah pour sa part  s’est exprimé en ces termes devant le Président de la République : « C’est une chance de notre pays d’avoir un père de l’indépendance qui continue la lutte et qui veut préparer l’avenir. Mais c’est aussi une énorme chance d’avoir un Président de la République qui comprend les enjeux. Tout le mal qu’on peut souhaiter à ce pays est que vous soyez sincèrement le messager du changement. Mais je souhaite Mr le Président que le sujet du pétrole soit évoqué dans ces Assises parce que notre pays n’est pas suffisamment outillé  pour faire face. Nous devons préparer nos enfants dès maintenant » a conclu Dr Issulah.
Et enfin le Président de la République a réagi aux propos de ses interlocuteurs en ces termes : « Mr Bazi,  l’exemple des Emirats Arabes Unis est effectivement excellent notamment dans le domaine de la stabilité, la sécurité et la paix. Ensuite concernant les sujets des Assises, je n’ai aucune objection. Tous les sujets peuvent être discutés et je suis d’accord qu’il est important que nous préparions nos enfants à faire en sorte que le pétrole soit un produit qu’on exploite et pas un produit qui nous explose à la figure, comme dans certains pays. Il faut aussi par exemple que ces assises parlent du mercenariat sous toutes ses formes dans ce pays. Mais les sujets importants sont nombreux » a conclu le Chef de l’Etat.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Beit Salam

Regarder aussi:

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*