Le procureur Sako « aucune loi n’oblige les commerçants à suivre les mesures du gouvernement »

Dans son intervention à la radio Labaraka Fm, Soilih Mahmoud alias Sako, procureur général a expliqué que les commerçants peuvent ne pas appliquer les mesures du gouvernement. « Aucune loi n’oblige le commerçant à suivre les mesures du gouvernement », a-t-il déclaré.

Ce n’est plus un secret pour personne les commerçants et vendeurs des marchés n’ont pas à appliquer les prix annoncés par le gouvernement. Seules les stations d’essence respectent scrupuleusement les mesures prises.

Le procureur a expliqué que la loi de l’offre et de la demande doit s’appliquer dans les produits agricoles et de pêches. Si l’Etat veut que les prix baissent dans ces produits, il doit selon lui, améliorer considérablement la production. Faire en sorte qu’il y’ait suffisamment des pépinières de banane par exemple qui produisait beaucoup de bananes. Donner la possibilité aux pêcheurs d’utiliser des nouvelles méthodes leur permettant de pécher beaucoup plus de poissons.

Mbaraka Djoumbé

3 commentaires sur Le procureur Sako « aucune loi n’oblige les commerçants à suivre les mesures du gouvernement »

  1. Pour pêcher on utilise du pétrole. Les commerçants ont des frais de transport réduit Si Le prix du pétrole à baissé tous les prix doivent baisser à moins que les formules commerciales soient fausses. Prix de vente = prix d’achat + bénéfice +frais. Et si les frais diminuent pour lui le prix de vente ne change pas.Dans cette formule on voit que le prix d’achat et le benefice peuvent rester stables. C’est la justice? Pauvres! à quoi servent les années d’école? Rappelez vous de vos cours au lieu de raconter n’importe quoi.

  2. Ce qui ce fouteur de troubles Empressé les pattes par les commerçants ? Il faut lui mettre en prison pour en faire un exmple ! Pour incitation a des trouble sociaux économiques ! Il n’ y a pas de lois qui les obligent ce certainement vrais,ce pour cela qu’ il y a un décret présidentielle ! On besoins d’un etat fort capable d’imposer sa vision ! On est dans l’urgence, les comoriens veulent des mesures immédiats. On a pas de temps a perdre dans des débats qui ont pour bute de gouer les prolongations pour attendre la fin du RAMADAN ! On applique le decret tout de suite et après le RAMADAN on discutera ! Ceux qui ne respectent pas doivent remplire les prisons !Le gouvernement se doit d’envoyer un message fort,pas de pitié pour ceux qui veulent jouer au voyou a commencer sur ce procureur !

  3. effectivement , l’etat doit faire l’etat de lieu et investit avant d’imposer des prix car il ne s’agit pas d’imposer des prix à la radio, c’est vraie c’est une bonne chose mais il faut que Mzé youssouf beneficie de l’aide pour qu’il accepte à vendre sa banane aux prix imposé par l’etat et c’est partout. c’est la subvention de l’Etat

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*