En ce moment

Le progressisme dans les rites comoriens et pourquoi pas vers une mixité dans les prières ?

COUP DE GUEULE.

En septembre de cette année, deux femmes imams ont dirigé une prière mixte à Paris

En Union des Comores, après la mixité protocolaire de l’Aid al-fitre à la Grande Mosquée de Mitsoudje, le Gouverneur de l’Île de Ngazidja, Madame Sitty Farouata vient de révolutionner les rites comoriens de Maoulid Nabawi.

Le Colonel Azali a défié l’institution coutumière avec ses écharpes et ses habits coutumiers sans s’acquitter aux droits et obligations de cette coutume

En nommant Madame Sitty Farouata, Gouverneur, elle vient aussi métamorphoser les rites dans la mixité

Pagaille, progrès ou décadence ?

Par Mohamed Abdou Hadji

1 commentaire sur Le progressisme dans les rites comoriens et pourquoi pas vers une mixité dans les prières ?

  1. On aura tout vu dans la reigne d’Azali,Mme l’ambassadrice de France au premier rang lors de la prière de l’aide à Mitsoudje entouré du grand Moufti et on s’attend au pire lorsqu’on nous dira que Mme Farouta devra diriger la prière ou lire le maoulida…

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*