Le référendum : un service après vente du machiavélisme d’Azali 1

Il n y a pas de dur métier que celui d’être élu président par procuration. Azali II l’a compris et à force de vouloir encrer son pouvoir sur ce qui semble être aux yeux de tout le monde un panier de crabe, la stratégie qui lui reste comme échappatoire repose sur la même devise qu’a fait sienne Azali I, « la fin justifie les moyens ».

De toute évidence, depuis l’annonce de ce referendum, le devenir du pays est dangereusement compromis par le combat de rue qui sera bientôt engagé par Azali contre Sambi. Faut-il comprendre que l’un gouverne mais c’est par la force légitime de l’autre qu’il a été élu. .Dois-je vous dire qu’une fois devant la machine qui veut broyer son bienfaiteur , azali s’est mis à dos aux électeurs de Sambi .c’est là où il y a à vous rendre à l’évidence que pour se maintenir au pouvoir Azali a choisi la facilité :depuis 2 ans, il travaille à plein-temps pour pervertir tous les institutions avec un seul objectif de les mettre sous sa botte au lieu de prendre en compte les souffrances de la population et passer son temps à solutionner les maux qui rongent le pays.

-Comment faire des institutions ses piliers pour compenser le néant causé par la rupture avec Sambi qui est loin de plaire à ses électeurs ?
-Comment borner 5000 jeunes qui s’entassent au chômage, prêt à passer à l’acte pour lui rendre la pièce de sa monnaie ?
-Comment amadouer une diaspora dont aucun jour ne se passe sans que tout le monde s’effondre au téléphone à travers les récits de la misère qui s’étend jusqu’à dans la petite marmite de ses aïeux ?
-Comment faire diversion devant une population lassée d’entendre des bons discours mais sans rien voir pointer à l’horizon ?
Apporter des réponses à ses questions est un enjeu de taille pour un président qui se veut la locomotive d’une émergence dont il nous fait rêver, pourtant les détournements des fonds publique est le leitmotiv de sa gouvernance.

Justement en parlant de son émergence, dans son discours fleuve pour le referendum, azali vient d’annoncer qu’il va structurer la constitution, l’optimiser afin de rendre son émergence plus rapide que prévu : depuis 2ans, il dépense des sommes colossales à créer un climat favorable à sa longévité au pouvoir au lieu d’investir dans des bases solides pour stimuler la croissance économique. C’est dire que dans un contexte socio-politique agité, où le niveau de vie et les libertés fondamentales se dégradent tous les jours, le moteur de croissance pour attendre l’émergence c’est de renforcer la présence d’azali au pouvoir .En effet, une fois de plus que les comoriens sont à la porte de l’histoire c’est pour écouter les mêmes balivernes qui ont plongé le pays dans le marasme économique dans lequel le pays patine aujourd’hui. Et puisque pour tirer ce pays vers le haut Azali nous propose comme levier économique la bave du crapaud et les applaudissements des pom pom girls que sont larifou, msaidié, elback et consors, libre à nos juristes d’écrire cette nouvelle constitution en agitant leurs plumes comme des pompons aux couleurs du CRC.

En outre, le referendum est une bonne chose pour nous de se réjouir puisqu’a force de vouloir trop s’incruster au pouvoir, c’est Azali II en personne qui va ouvrir la boite de pandore qui a tué tous nos ancêtres (Ali Soilihi, Ahmed Abdallah pour ne citer que les deux). Raison pour laquelle Azali I s’en est débarrassé .Ici je n’ai pas peur des mots et j’invite tout le monde à le retenir : peu importe la mort de Bob Denard, Voir des jeunes se jeter dans la méditerranéen pour échapper à la misère n’exclut pas l’hypothèse que beaucoup d’entre eux sont prêt à mourir pour se libérer de la classe politique qui a pris le pays en otage. Je prends a témoin Ben Ali, Mubarak, Compaoré, Mugabé pour avertir Azali et sa clique qu’il leurs reste peu de temps avant qu’ils les rejoignent s’ils persistent à instaurer un climat de terreur pour se maintenir au pouvoir .c’est mon analyse et non pas mon souhait qui est de voir Azali m’apprendre à lui respecter en espérant qu’a travers la révision constitutionnelle, il va surprendre tout le monde en plaçant l’intérêt supérieur de la nation au-dessus de son égoïsme politique.

Par Cap Patrie

1 commentaire sur Le référendum : un service après vente du machiavélisme d’Azali 1

  1. yeka ntsoutsouhou ngoufo yo tsotsanga mbiho , yilazimou ridjiwouzisé yeba wounou tsede msafara wamwiso wa imam des coups d’etat ?heni moindza ankli nadjouwé woukaya azali katsi mwemoi , ngemoidé .yeziboita yazifagnawo comores kazitsiwonisa mdrou yalo mnono , yalone ankli yahahé hozéloni .narambé woukana azali hadjouhamouwo .yabaki ndotsodjira hitsoi yeye muigni .hawou yatsouwé zengouwo yande hawazi homapvareni .yizo dezambakiya .mana pvanou katsoupvendza yizo yafagnawo .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*