Le régime d’Azali interdit le parti Updc de s’exprimer à Mutsamudu

Une dictature rampante, désormais tout voix discordante aux Comores sera frappée d’ostracisme ?. 
Lentement mais surement la dictature s’installe insidieusement dans mes îles Comores. Désormais la seule voix autorisée à s’exprimer est celle du gouvernement. L’opposition n’a pas droit au chapitre.Si comment expliquer cette note administrative du Préfet de Mutsamudu interdisant la conférence de presse de l’opposition prévue demain à Mutsamudu? Dans ce document le e préfet du chef lieu de l’île de Ndzouani nous apprend par la même occasion que « toute manifestation à caractère politique est interdite jusqu’à la tenue des Assises nationales ». Oui, ne vous méprenez pas. Quand Azali et sa suite sillonnent  les îles pour une soit disant campagne de sensibilisation sur les « Assises » ce n’est pas de la politique. C’est autre chose. Et eux seuls savent ce que c’est. Mais pour qui nous prennent-ils?
Et aussi…
L’Émergent en chef à Paris..

Le président Azali  Assoumani arrive ce dimanche à Paris où il viendra prendre part au « One Planet Sommit », le sommet international  sur le climat prévu ce 12 décembre dans la capitale française. Le chef de l’Etat comorien fait, donc, partie de la cinquante de dirigeants et personnalités qui se réuniront à la scène Musicale sur l’île Seguin à Boulogne-Billancourt afin de  « réfléchir aux moyens pour innover, soutenir et accélérer la lutte commune contre le changement climatique ». Il s’agit plus précisément de mobiliser la finance mondiale contre le changement climatique.  Des célébrités comme Arnold Schwarzenegger, Bill Gates, Léonardo Di Caprio sont annoncées à ce rendez-vous organisé par la France, l’ONU et la Banque mondiale. 
Selon certaines source  notre Emergent en chef saisira l’occasion de sa présence en France pour rencontrer les Comoriens de la diaspora dans le cadre de sa campagne de sensibilisation en faveur des « Assises nationales » et…..l’Emergence.

Faissoili Abdou 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*