Le retour du séparatiste Mohamed Bacar se négocie à Paris entre Boléro et le quai d’Orsay

bacar-boleroHamadi Madi Boléro, directeur de cabinet à la présidence et chargé de la défense est arrivée à Paris depuis ce mercredi pour négocier le retour du séparatiste Mohamed Bacar au quai d’Orsay. La rencontre a eu lieu aujourd’hui au ministère des affaires étrangers entre la diplomatie française et une délégation du MIREX (ministère des relations extérieures).

La délégation n’est pas venue les mains vides mais a apporté une série de proposition pour faciliter le retour de Mohamed Bacar à Anjouan. Selon nos sources, à Anjouan le président Ikililou et le gouverneur Anissi travaillent main dans la main pour le retour du séparatiste.  Pour le gouvernement, Mohamed Bacar est le seul à pouvoir mettre fin à la popularité de l’ancien président Sambi et pourra stopper la candidature de Sambi en 2016.

Pour les médias pro Boléro comme lemohelien et mlimengu qui sont connus comme étant les défenseurs de Boléro rien n’a encore filtré sur le contenu des propositions du directeur de la défense.

2 commentaires sur Le retour du séparatiste Mohamed Bacar se négocie à Paris entre Boléro et le quai d’Orsay

  1. Négocié le retour de Mohamed BACAR aux Comores pour stopper la popularité de SAMBI !
    Quelle sottise !
    Monsieur les comoriens, n’êtes-vous pas convaincu que ces 2 bonhommes ne sont que des novices en politique. Ils ne représentent rien, leurs bilans sont négatifs, leur image respectif est pourri.
    Ces 2 petits bonhomes sont forts pour vendre des rêves qui ne sont pas capables de concevoir.
    Le petit Bacar promet aux anjouanais le retour de la colonisation française, il n’avait pas honte de hisser le drapeau français à Anjouan, de vivre sous le financement de la France et se fabrique l’homme fort d’Anjouan.LE COLONNEL BACAR.
    Aujourd’hui il vit en cavale à l’étranger sous la protection de la France. Et on veut nous faire croire que ce petit bonhomme sous brigadier est une solution pour Anjouan !
    Quel mépris ! Ce bonhomme n’est même pas capable d’utiliser un pistolet.
    Il l’a dit à haute voix, alors qu’il était chef séparatiste, qu’il défendra, Anjouan contre les envahisseurs étrangers c’est-à-dire : les grands comoriens et les moeliens ; et qu’est-ce qu’il a fait le moment du débarquement d’Anjouan.
    Il a pêté (hadjamba madzi ya hé). Monsieur les politiques des Comores, arrêter la stupidité ; les Comores en ont perdu beaucoup de temps, BACAR et SAMBI sont des opportunistes, des menteurs, des novices en politique.
    Leur politique c’est diriger un pays dans l’obscurité, l’ignorance, la famine et la pauvreté.
    Ces bonhommes sont cités par le fameux MBAE TRAMBE.
    WANU KWA DJIDI, KWADJULWA, KWADJI WANDRU, SHAYA LEO WAHELELEYA, NGWA DJO TSAYIHA TZAZA DJUWU, NASSI WATSOHOZI NGARIDJO WA HEZA IKODJO, RI WA HANYISE RITREYE MITSOHO ZINI. (ya biwa aankili ya shiya hawudriha na pbavi bo NDUDJUS)
    Ces bonhommes sont les mauvaises personnes cités par un éminent auteur comorien MBAE TRAMBE : ils ne connaissent pas, ne connaissent personne, ne sont pas connus, cette fois –ci, ils ont affaire contre le peuple. Wanatsi wa Comores unissons nos forces pour sanctionner ses 2 bonhommes d’un châtiment exemplaire MHARE WAHAWO WALI qu’ils restent en dehors de la politique.
    Ne nous voiler pas la face, nous avons la rage de lire notre histoire, les Comores depuis 1975 sont déstabilisés par les Anjouanais ;
    • Qui a fait la motion de censure pour écarter le président Saïd Ibrahim (grand comorien) !
    • Qui a tué Ali SOILIHI (grand comorien) !
    • Qui a fermé les internats aux Comores !
    • Qui a ramené les mercenaires aux Comores !
    • Qui a vendu la citoyenneté comorienne !
    • Qui ont fait le séparatisme !
    Cette fois-ci, croyez nous; MGAZIDJA YA SI DAYI SHEWO SHAHE, le séparatisme est fini. Mohamed BACAR et SAMBI sont nos adversaires nous les combattrons avec tous les armes de l’état.
    Donc monsieur les politiques, monsieur BOLERO si vous n’avez rien à faire pour le peuple comorien, remet ta démission. Etre ministre c’est faire une politique citoyenne ; nous sommes nombreux à nous demander, qu’est-ce que vous avait fait en tant que ministre de l’intérieur.
    Etes-vous novice en politique aussi !
    Abdillahi MAECHA

  2. UN BAGAGE DE PLUS VAUT MIEUX QU’UN VIE OU LA DIGNITE HULAINE.

    Les comoriens ne sont pas conscients de la hauteur de la gravité de certaines compagnies aériennes.

    On peut parler d’inconscient ou d’immaturité de la communauté comorienne de France.
    Depuis le départ de la compagnie française  »Aire France » dans les années 1990, les comoriens de France n’ont eu de cesse de se faire rouler par certaines compagnies qui desservent l’archipel des Comores. C’est la cas de la compagnie Yemenia.

    On se demande pourquoi la communauté comorienne de France est-elle devenue une proie facile pour certaines compagnies aériennes, hormis la compagnie australe? Cette communauté a-t-elle une mémoire courte? Pourquoi, elle est maltraitée?

    L’amortissement du billet pousse cette communauté à l’oubli.
    La recherche du moindre coût a souvent des conséquences inattendues.
    D’abord, les comoriens sont attirés par les offres les plus bas possible, au détriment de leur vie ou de leur sécurité. Ils préfèrent gagner 15kg de bagage chez une compagnie poubelle qu’une compagnie certifiée avec moins des colis. Or, certains de ces compagnies aériennes n’hésitent pas non seulement à sacrifier la vie des passagers, mais aussi à les maltraités. En effet, tous les ans les comoriens vivants en France se retrouvent entuber par une compagnie étrangère.

    Néanmoins, ces derniers continuent sans cesse de se procurer des billets dans des compagnies de piètre qualité.

    Comme, ces compagnies ont bien saisi les faiblesses de cette communauté, elles n’hésitent pas d’une part à jouer avec la vie humaine et d’autre part sur la sécurité des gens. Parallèlement à cela, il y a aussi le fait que beaucoup de passagers passent des jours et des nuits dans les pays où ils sont censés passer quelque minutes avant le décollage. Beaucoup d’entre eux se livrent à eux-mêmes.

    Par ailleurs, selon des témoins oculaires Beaucoup de comoriens auraient été tabassés par du personnel de certaines compagnies.

    J’insiste que la vie humaine ou la dignité humaine ne vaut 15 kg de tissus en plus. Il souhaitable que nous puissions refuser ces compagnies malsaines et payer un peu plus cher pour une compagnie fiable.

    Ma communauté, ayez le courage de bannir les compagnies aériennes qui se moquent des comoriens. Payez plus cher avec un voyage dont le risque est très réduite.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*