Le Sanduk de Mkazi est victime d’une attaque

Deux hommes armés de nationalités différentes ont attaqué dans la matinée du jeudi dernier, le Sanduk de la ville de Mkazi. Un de ces deux hommes a sorti une arme et a menacé les caissiers. Un d’eux est appréhendé par les jeunes de la localité pendant que l’autre s’est échappé. Une enquête est diligentée.

Le Sanduk de la ville de Mkazi, une institution financière communautaire, est attaqué hier dans la matinée. Deux hommes dont l’un d’entre eux, est de nationalité Kenyane. Aucun blessé de la part du personnel de l’établissement financier n’a été enregistré. Joint au téléphone par Al-fajr, Youssouf Mohamed Boina, président du Sanduk a confirmé que « deux personnes se sont entrées dans le sanduk afin de faire un échange. Avant que l’opération soit commencée, un d’eux a dit qu’il est malade en faisant semblant qu’il veut vomir. Notre gérante est sortie en criant que le client est malade et a voulu chercher une voiture pour aller à l’hôpital. C’est à ce moment là, que l’homme a sorti son arme au guichetier. Le personnel a crié et le jeune a lancé du gaz lacrymogène. L’agent de sécurité a crié et la ville s’est réunie précipitamment. »

Une opération échouée. Un des asseyant est tabassé après être appréhendé par les villageois. Concernant l’arme de l’asseyant, le président a souligné qu’il s’agit bien d’une arme a feu contenant deux cartouches. « Il s’agit d’une arme qui avait deux cartouches. L’asseyant a voulu ouvrir le feu mais comme l’arme présente quelques difficultés techniques, il n’a pas pu tirer », a expliqué Youssouf Mohamed Boina. Après que Les asseyant soient arrêtés par les villageois, les forces de l’ordre se sont rendues sur les lieux pour une enquête, selon le responsable du Sanduk. « Les asseyant ont voulu échapper par la moto. L’un s’est échappé mais son sac et la moto se trouvent aux mains de la gendarmerie pendant que l’autre qui a voulu ouvrir le feu se trouve ainsi aux mains de la gendarmerie. » Le jeune arrêté est d’origine kenyane par contre celui qui a échappé est d’origine comorienne.

Kamal Saïd Abdou/ Al-fajr

2 commentaires sur Le Sanduk de Mkazi est victime d’une attaque

    • Une relecture est nécessaire. Vous n’allez pas faire une faute de frappe trois fois sur le même mot et sur un même paragraphe . Asseyant: Participe présent du verbe asseoir (ou assoir). Assaillant: Personne qui assaille, attaque.
      synonymes : agresseur, attaquant.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*