En ce moment

Le scandale intolérable du président de l’UCCIA

Le scandale intolérable du Président de Union des Chambres de Commerce l’industrie et d’Agriculture UCCIA

C’est inadmissible, si nous étions dans un État, mais comme nous sommes dans le Royaume de Mitsoudje, c’est l’émergence

Monsieur Ahmed Bazi Selim, Président de l’UCCIA, devrait assister à un séminaire de trois jours en France, soit, (le 26, 27 et juin 2019)

Il est parti à Moroni depuis le 20 juin 2019 pour s’y rendre en qualité du Président de la chambre de commerce, d’industrie et de l’agriculture aux frais de l’établissement ( billet, hôtel….. et indemnités)

Une fois arrivée en France, Monsieur Ahmed Bazi Selim est devenu un touriste, il a oublié sa mission. Il a confié à ses amis fêtards qu’il est venu en vaccance, faire la java en d’autre terme

Le séminaire a eu lieu sans que le Président de l’UCCIA met ses pieds dans ce Groupe de travail.

Ironie du sort, à part les frais engagé par la Chambre des commerces, les techniciens lui ont préparé un document qui devrait présenter dans le séminaire

Monsieur Ahmed Bazi Selim n’a pas pu étouffé ce scandale au sein de la Chambre de commerce puisqu’il y a un technicien qui a été envoyé par l’UCCIA pour l’assister dans le séminaire.

A savoir que ce technicien a fait son départ seul à Moroni sans accompagner le Président Ahmed Bazi Selim

Ce technicien est rentré aux Comores après séminaire, il a présenté son rapport aux services concernés

Et on lui a demandé de nouvelle du Président de l’UCCIA Ahmed Bazi, et il les a répondu:  » Je n’ai pas vu Monsieur Ahmed Bazi Selim, durant mon séjour en France  »

Cet escalandre est resté dans les murs de l’UCCIA puisque les salariés tiennent à leur fonction, il n’ose pas dénoncé le comportement inadmissible et inexcusable de leur Président, en sachant qu’il fait parti de la famille du Royaume de Colonel Azali

Nous savons que les projecteurs sont tournés vers la deuxième vente de l’Ile de Mayotte par Colonel Azali, mais nous devons aussi vous informer les autres feux de rampe de l’émergence

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*