Le service des domaines et de la conservation foncière dans le comas

Aujourd’hui, nous faisons le constat d’une Service qui n’en finit plus d’aller mal…un Service boiteux et déjanté qui, faute d’évolution, reste à rebâtir, pour qu’el puisse tenir la place qui devrait être la sienne. En vérité, si cela était possible, il faudrait une restructuration pure et simple de cette institution, tant que le mal qui la ronge est profond.
Le Ministère des finances doit s’intéresser à soigner de sitôt cette blessure ouverte. Et le fondement de notre argument est formulé avec concision.
Certains comportements laissent entrevoir une perception tendant à soumettre encore davantage cette institution comme par le passé. L’actuel Directeur et conservateur foncier, (Ministre de la terre et du ciel) et le receveur des Domaines (Un poste fictif, poste qui n’existe pas dans l’organigramme de l’AGID, voir Arrêté N 145/VP-MFEBICEP/CAB portant organisation et attribution des Directions et Services de l’AGID) font et défont à leur guise en se détournant de leur véritable mission, tandis que manquent cruellement de moyens pour produire un travail de qualité et le personnel est entassé dans un petit, une seule est utilisée parfois par deux agents.
Ce receveur (qui aujourd’hui a oublié qu’il était un simple agent de recouvrement dans la rue), doit cesser son orgueil, arrêté de terroriser, de les crier dessus et d’humilier les agents de la direction des Domaines et de la conservation foncière, principalement les victimes qui regrettent maintes fois d’être affecté à cette Direction voyant leurs droits balayés d’un revers de main. Nous déplorons le comportement de ces responsables, utilisant leur fonction pour favoriser une catégorie d’agents plus qu’une autre.

Le système d’immatriculation est en panne, puisque les moyens ne permettent pas d’assurer le fonctionnement normal, alors que la demande des prestations ne cesse d’augmenter et le rendement devient insuffisant. Il est à constater dans les bureaux des services fonciers, sont dans un état de délabrement avancé. La situation est aussi plus catastrophique, car, les archives sont de plus en plus volumineuses, les demandes sont de plus en plus nombreuses.

La situation est donc très critique et alarmante, car la qualité des services est totalement médiocre puisque ces services sont pris en otage par 3 cadre moyens de cette Direction et pourtant cette Direction disposent des cadres qualifiés mais ne sont pas utilisés par le Directeur par ce qu’ils ne partagent pas les mêmes avis que cette équipe de trio.

Ces comportements orgueilleux, ont fait reculer l’éthique et la morale au sain de cette prestigieuse institution Etatique. Mais s’il y’a une chose que l’histoire nous démontre encore, c’est qu’une fois arrivé au pouvoir, on perd son discernement, surtout lorsqu’on est entouré de flatteurs. Le soleil va bientôt se coucher et nous ne savons pas de quoi demain sera fait car à la Direction Régionale des impôts l’indécence domine et…dirige.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*