Le service fiscal de Ngazidja accusé de racket par le syndicat des transports en commun

© Photo LGDC
© Photo LGDC

Wusukani wa masiwa, le syndicat des transports en commun dénonce le harcèlement qu’il subisse. Il accuse le service des impôts de « violation flagrante » de la loi.  Chamsoudine Mmadi Ali Conseiller du président du syndicat a déclaré « Les agents des impôts doivent cesser de harceler les automobilistes, car la période de campagne de recouvrement a pris fin. Ils devront attendre l’année prochaine pour prélever les majorations des récalcitrants ».

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Pour sa part Said Mmadi, le porte-parole du syndicat a souligné que  « ce n’est ni plus ni moins qu’une forme de racket » et a rajouté que « persister à collecter des taxes de vignette au-delà de 6 mois est une violation flagrante de la loi en vigueur ».

En effet l’année fiscale aux Comores commence en juin. Et le syndicat dénonce que le service des impôts réclame aux  propriétaires des véhicules récemment dédouanés à payer cette taxe pendant que l’année fiscale a pris fin.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*