Le Stade de Malouzini sera doté d’une capacité de 15 726 places assises

wpid-screenshot_2015-12-24-05-57-08-1.png

Le projet du complexe sportif de Malouzini, financé à hauteur de six milliards par la Chine dont les travaux préliminaires (terrassements, etc) sont en cour après un retard de la partie comorienne, sera doté d’une capacité de 15 726 places assises avec une piste d’athlétisme. Une confirmation venant d’un confrère proche du dossier, Elie Djouma, journaliste à Al-Watwan. Un bijou pour les passionnés de football qui permettra à jeunesse comorienne de bien s’illustrer dans les prochaines années.

image

Mais le constat est très amer dans notre pays où on ne dispose que trois stades de football aux normes avec des gazons synthétiques, d’une capacité variant de 2000 à 4000 places assises, deux financés par des projets Goals de la FIFA (Stade Said Mohamed Cheikh de Mitsamiouli, inauguré en 2007 et Stade de Moroni, inauguré en 2015) et un financé par une société turc (Stade de Hombo disposant d’une piste d’athlétisme, inauguré en 2012). Un autre stade à Fomboni (Stade El Hadj Matoir) est en rénovation et comme les précédents, encore financé par un projet Goal de la FIFA.

La construction du complexe sportif de Malouzini qui sera assuré par la partie chinoise vont débuter en janvier 2016 et dureront 18 mois. D’ici là, le Stade de Malouzini demeura la seule installation sportive de référence aux Comores d’ici début 2018. Avec une autre installation de ce genre, le pays pourra donc espérer un jour postuler pour l’organisation d’une compétitions de football des jeunes u17, ou 20 de la CAF, COSAFA ou pourquoi pas organiser une compétition senior.

Mais un seul complexe sportif dans un pays peut-il remédier à toutes les difficultés que rencontre la jeunesse sportive comorienne ?

Comoresfootball269

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*