LE VICE PRÉSIDENT FACE AUX ETUDIANTS COMORIENS DE DAKAR

mamadouA l’occasion de la semaine scientifique et culturelle de l’AEESCOS (Amicale des Elèves, Etudiants et Stagiaires Comoriens au Sénégal), Les étudiants ont eu à recevoir un invité particulier en la personne du vice président des Comores monsieur Mohamed  Ali Soilihi bien connu sous le nom de Mamadou.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Le vice Président a été accueilli à l’aéroport Sédar Senghor de Dakar par les membres du bureau des étudiants le 06 avril 2013.Il a ensuite rencontré ses compatriotes le lendemain lors des activités académique de l’amicale.

La parole est revenue en premier au Président de l’amicale des étudiants en la personne de Idrache Daoud qui a listé des doléances allant de «  la santé, du prix prohibitif des frais d’inscriptions à l’Université de Dakar, de l’accès aux restaurants universitaires jusqu’au besoin d’un local pouvant faire office de lieu de retrouvaille pour les Comoriens de Dakar ».

C’est ensuite autour d’un étudiant délégué par l’ensemble de l’assistance de remercier le Vice Président et son équipe pour avoir honorer de leurs présences les activités de l’amicale. Cet étudiant répondant au nom de Youssouf Mbechezi DJIBABA a profité de cette même occasion pour  leurs souhaité la bienvenue en terre Sénégalaise.

Enfin, l’invité de marque a prix la parole pour exprimer son émotion de voir autant  de « futures cadres de l’union des Comores. Le fait d’être la est plus important pour moi peut être même plus que pour vous ».Il a ensuite encouragé ses compatriotes à ne rien lâcher malgré les conditions difficiles qu’ils rencontrent. « J’ai été étudiant comme vous. Je connais les péripéties estudiantines. J’ai du travaillé dans des hôtels pour subvenir aux besoins de ma formations. » Disait-il !

Le vice président a aussi insisté sur le fait que la richesse des Comores n’est rien d’autres que ses étudiants en d’autres termes, les ressources humaines. Pour cette richesse, « Nous avons amorcés trois opérations qui sont le désendettement, le développement des infrastructures ainsi qu’un environnement de confiance avec les banques d’investissement. »

En effet, il a expliqué que l’Etat est en train d’effacer une dette 96 milliards de francs comoriens mais aussi le goudronnage de plusieurs kilomètres de routes dans les trois iles, la construction des hôpitaux de dimension internationale selon ses propres termes. Le vice président a parlé de l’investissement dans les ressources humaines et de la reformation de la fonction publique, de l’introduction de nouvelles banques pour un système bancaire solide pour les perspectives d’investissement de capitaux étrangers.

Il a exhorté les étudiants à ne pas s’en soucier du chômage parce que les bailleurs vont commencer à investir dès l’année prochaine. Il a ajouté que personne n’osait imaginer que l’Etat pouvait payer les salaires pendant deux ans successivement et pourtant c’est bien arrivé.

Avant de prendre congé, il a notifié à l’assemblée qu’il a bien prit acte des doléances et il a promit de faire le nécessaire pour apporter des réponses parce que « si on m’appelle, je réponds. » à t-il confessé.

Med Youssouf   Stagiaire Comores-infos

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*