Le vice-président Djaffar menacé de mort par des partisans du gouvernement

Après la déclaration du vice-président Djaffar dénonçant la politique d’Azali. Les partisans du pouvoir avance la possibilité « d’empêchement définitif  » du vice-président Djaffar qui est en bonne santé et pleine forme.

La publication d’un avocat au barreau de Moroni et engagé politiquement du côté de RADHI. Cette publication prévoit t-elle la mort du vice-président ?

Yasser SAID

3 commentaires sur Le vice-président Djaffar menacé de mort par des partisans du gouvernement

  1. PEU IMPORTE QUOI QUE VOUS EN DITES. ON S’EN FOUS DE VOS MENACES ET DE VOS COMMENTAIRES MÉDIOCRES… LE PLUS IMPORTANT EST QUE VOUS TOUCHIEZ PAS UN SEUL CHEVEUX DE NOTRE ENFANT LÉGITIME : OU ALORS, PRÉPAREZ VOUS À LA 3 ÈMES GUERRE CAR VOUS SAURAIS DE QUOI LA RÉGION D’ITSANDRA EN EST CAPABLE !!!

  2. Bonjour,
    Êtes- vous vraiment de juristes ou de manipulateurs?
    Le vice-Président critique la gestion de son propre gouvernement.
    Cela signifie qu’il ne cautionne pas ce qui se passe actuellement.
    Donc, Le Vice- Président annonce son départ. Autrement dit , il souhaite partir car la politique conduit par son équipe ne lui plait point.
    Une telle déclaration montre bien qu’il ne supporte plus l’action
    menée par le Gouvernement AZALI. de ce fait, il annonce lui même son intention de partir.
    Un membre du gouvernement doit être solidaire avec son équipe. si tel n’est pas le cas, il doit partit.
    BOINAIDI ABOUDOU HAMADI IBRAHIM

  3. Il est reconnu par les éminents politiques qu’il n y a pas plus dangereux que les soit disant « juristes » ou « économistes » qui ont tendance à faire une analyse politique en fonction de leur fantasme. Comment un avocat n’arrive pas à faire une différence entre un désaccord politique et une vacance de poste (décès ou défaillance physique). à la place des clients de cet avocat je serais inquiet.

Répondre à BOINAIDI Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*