L’émergence dans la pauvreté et la mendicité : bébé émergence handicapé boire mort-né

Opinion libre: Je pensais qu’avec l’émergence qu’on nous chante depuis deux ans, les Comores s’étaient mises à produire, à créer de la richesse nationale, des emplois et relancer la consommation dans le pays. Apparemment ce n’est pas le cas ! Le pays doit émerger avec des ponctions tous azimuts. On saigne, on saigne, on saigne les comoriens qui ne saignent plus par trop de chômage, de pauvreté et de misère.
Azali dont les gens se posent des questions sur la santé mentale a eu une belle idée et il l’a évoquée lors de son entrevue paraît-il avec le député franco-comorien. Les fonds propres de la misère ne suffisent plus. Il faut ponctionner les supposés riches de la diaspora comorienne : 10 euros par personne pour construire l’hôpital de 7 étages… L’émergence des fonds propres devient l’émergence de la mendicité.

Au ministère de l’émergence, on a absolument besoin de cet argent. En 2020, le bébé émergence doit naître et Azali le fera grandir jusqu’en 2031. Mais apparemment, les choses sont mal parties. Bébé émergence risque de naître un enfant handicapé et de mourir avant l’échéance 2031… Ses parents sont pauvres et se livrent à la mendicité. Ils sont en conflit ouvert avec les comoriens, car ils ont décidé, seuls, de concevoir ce bébé Emergence dans leur totale discrétion pour les comoriens sans les comoriens. Ils ne produisent rien dans le pays. Ils ne travaillent pas ! Ils ne consomment pas. Azali veut nourrir son Bébé Emergence avec le reste du sang des comoriens exangues et des paroles vides: mon Bébé Emergence en 2031.

AHMED BOURHANE

1 commentaire sur L’émergence dans la pauvreté et la mendicité : bébé émergence handicapé boire mort-né

  1. le bébé émergence son papa a fait 10 ans de chaumage par hasard à 2016 son papa devient président des comores avec 104 sur 100 de vote son pépé doit naitre à 2020 si dieu veut mort noyer à 2021

Répondre à zali Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*