L’enfant Chouchou de la diaspora marseillaise a été reçu à Beit-Salam

L’ex candidat au gouvernorat, enfant de la diaspora qui a soutenu l’élection d’Azali au second tour a été reçu hier à Beit-Salam par le président Azali . Ahamada Fochowa pourrait dans le futur proche occuper un poste stratégique de la diaspora.
Cette rencontre entre le président Azali et le chouchou de la diaspora peut en dire long . Ahamada Fochowa avait choisi suivre Azali et Hassani Hamadi au détriment de son cousin Abby de Founbouni .

Le président Azali veut renouer avec la diaspora après la polémique  » diaspora =délinquant  » ?
En tout cas Fochowa est l’homme qui maîtrise la notabilité marseillaise .

1 commentaire sur L’enfant Chouchou de la diaspora marseillaise a été reçu à Beit-Salam

  1. Quel poste stratégique de la Diaspora ? Mr Ahamada Echouer a
    soutenu Azali; aujourd’hui il cherche à se faire récompenser, c’est son droit car dans notre pays, rares sont les gens honnêtes. Personne n’attend de cet homme des bienfaits pour notre Diaspora. Qui dit Diaspora comorienne, dit « Notables », or ces gens-là sont à 95% une classe ignorante qui étouffe l’émancipation intellectuelle du pays. A quoi servent les 10, les 11 des groupuscules des notables etc ? Ce sont ces gens qui emballent les citoyens à élire les Sambi, les Azali avec leurs idées régionalistes, chauvinistes, moinahatrou, etc. Ce sont eux qui inculquent les comoriens toutes les complications sociales de notre pays. Ici en France par exemple, les mariages avec Maoulida, les Nyikoumbi etc. C’est un sujet très important de mettre en question la notabilité comorienne. Comment développer un pays sous la base de l’ignorante dirigeante ? A quoi sert d’avoir 30 intello bien diplômés dans un village si ce dernier toute responsabilité de gestion est sur les épaules d’un groupe d’illettrés ou d’un vieux Roi absolu analphabète ? Ce monsieur issu de la notabilité n’est qu’un instrument de la mendicité des notables connus sous le nom des « hommes aux bahachas » art de vivre de la corruption passive et fierté d’indignité. C’est pareil qu’aux intello qu’une fois de retour au pays s’accrochent aux voleurs de l’état pour des ministères friands. A bon entendeur, salut !

Répondre à A. ISSA Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*