Les ambassadeurs en herbe bientôt à Paris pour la grande finale

wpid-screenshot_2016-03-29-09-29-06-1.png

Les cinq élèves de l’école française Henri Matisse sont revenus de Nairobi où ils participaient à une finale régionale, à l’issue de laquelle deux d’entre eux sont sélectionnés pour la grande finale à Paris le 10 mai prochain.

image

L’école française Henri Matisse s’impose dans le tournoi Ambassadeurs en Herbe de l’AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger). Deux de ces élèves, en l’occurrence Atuab Daoud (jouteur) et Kinaza Said (médiateur qui avait à faire la synthèse en Anglais), sont sortis vainqueurs de ladite finale régionale.

« C’est dur, surtout qu’elle était confrontée aux élèves d’Afrique du Sud dont la langue est l’Anglais. Et elle, elle a été meilleure », réagit la proviseure de l’école Henri Matisse, Mme Le Roy, à propos du jouteur Atuab Daoud. A Nairobi, les cinq Ambassadeurs en Herbe (Neema Ali Abdallah Soilihi, Mohamed Rafik Moindjié, Atuab Daoud, Omayya Mahamoud et Kinaza Ibrahim Said) affrontaient leurs camarades de l’Afrique du Sud, du Kenya et de Madagascar (ce dernier n’a pas eu de candidat, Ndlr).

Ils étaient accompagnés des professeurs M. et Mme Hoffman. A leur retour à Moroni, jeudi dernier, une cérémonie en leur honneur a été organisée dans l’enceinte de leur établissement, le lendemain. Faisant partie du réseau AEFE qui organise cette action pédagogique pilote (APP), l’Ecole Henri Matisse y participe pour la première fois.

Placé sous le parrainage de l’UNESCO, le projet « Ambassadeurs en herbe » met en œuvre, de l’école primaire au lycée, des compétences de plurilinguisme et de médiation linguistique et culturelle autour de problématiques internationales d’actualité, nécessairement transversales et pluridisciplinaires.

Développé autour de véritables « tournois oratoires », le projet qui est à sa quatrième édition est fortement axé sur des pratiques diversifiées d’oral. Pour rappel, seules Atuab Daoud (jouteur) et Kinaza Said (médiateur) partiront à Paris où elles seront accueillies au siège de l’Unesco le 8 mai pour la grande finale prévue le 10 du même mois.

Toufé Maecha / LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*