Les anjouanais, personna non grata à l’ambassade d’Égypte

Opinion libre: Dans un pays sous tension permanente comme l’Egypte, les citoyens comoriens devraient vivre dans la solidarité, l’unité et la prudence.
L’ambassadeur, représentant de l’Etat comorien doit ouvrir les portes de la république de l’Union des Comores, c’est à dire, l’ambassade à tous les ressortissants comoriens.

Malheureusement ça n’est pas le cas. On a la nette conviction que la passion démesurée du Colonel Président Imam AZALI contre l’île d’Anjouan trouve son raccourci dans les vexations, les injustices et les humiliations des anjouanais dans l’ambassade comorien d’Egypte.
Le Ministre des Relations Extérieures ne peut pas ignorer ou faire semblant d’ignorer le calvaire des comoriens originaires d’Anjouan.
Cette situation, s’elle perdure aurait des facheuses conséquences sur le vivre ensemble des comoriens entre eux dans un pays sous pression sociale.

De sources diverses et dignes de foi, la situation devient intolérable et il semblerait que les représentants de l’Etat comorien en Egypte, tous de Ngazidja reçoivent les instructions pour marginaliser les anjouanais.
Nous osons espérer que le Ministre SOEUF ELAMINE prendra les mesures immédiates au nom de la sécurité de tous les citoyens comoriens vivant en Egypte afin de trouver une solution à cette indignation qui salit encore une fois l’image du pays à l’Etranger.
Nous y reviendrons avec des éléments solides sur la triste vérité que nous offre l’Ambassadeur ANTOY AFANDE, originaire de MITSOUDJE, s’il vous plait, et son Consul Monsieur NADHOIRI, également de la Grande île. Trainant des casseroles, l’ambassadeur a un lourd passé en Libye sous AZALI 1, parachuté à DUBAI comme Consul, il reviendra en Egypte au retour d’AZALI au pouvoir. Il saigne à blanc les anjouanais.
Sur l’ansemble du personnel de l’ambassade, il n’y a qu’un seul anjoyuanais qui fait de la figuration. Comme ça Anjouan paie son refus de la fin de la tournante et sa position contre un renouvellement du mandat de l’instigateur de l’opération « Ndrimou/Ndimou ».

BEN ALI.

5 commentaires sur Les anjouanais, personna non grata à l’ambassade d’Égypte

  1. Si vous vous tenez absolument à afficher des connaissances de latin, au moins écrivez correctement …
    Les anjouanais étant au pluriel, il faut ecrire « personae (avec un seul n) non
    gratae »

  2. Bien dit!!!le grand comorien n’a jamais essayer une fois au pouvoire de developer les autres îles que son propre île.Tout projet s’arrête a ngazidja les autres îles peuvent creuver ses pas leur problème.Et il veulent Mayotte,je remercie dieu que Mayotte ne fait pas partit de cette union bidon.Qui profite au grand comorien.

  3. Ceci explique cela ,c’est malheureux tout cela .
    Lorsqu’on dit que la plupart des actes de délinquance à Mayotte sont causés par cette communauté et ces eux qui font que tous les Comoriens de 3 iles sont mis dans le même panier .

  4. Wo je sais que ça te fait plaisir d’attendre des choses pareilles mais tu sais le monde d’aujourd’hui est instable même une seule famille s’est dechire entre eux pourquoi applaudir car il ya des petits divergences entre une famille ? Selon cette article l’ambassadeur est grand comorien Celui qui est en France est un Anjouanais , et la majorité du personnel de l’ambassade aussi des Comoriens d’Anjouan il est où le problème .

  5. La honte! vous n’arrivez même pas prôner le vivre ensemble entre vous. que deviendra Mayotte dans votre ensemble stupide ? les Grands Comoriens ont toujours dominé ces 3 iles et imposé leur loi à tout le monde, c’est la raison pour laquelle Zaina Mdéré et Bamana ont refusé cet ensemble comorien. ils ne souhaitent même pas le développement d’Anjouan et encore Mohéli car ça va arranger leur affaire

Répondre à wo Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*