« Les Assises Nationales constituent un cadre idéal de réflexion, pour consolider… »

Discours du président Azali à l’occasion de l’investiture du Comité de Pilotage des Assises Nationales (CPAN).

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

​Palais du Peuple, le 13 novembre 
Excellences,
Mesdames et Messieurs les membres du Comité de Pilotage des Assises Nationales,
Honorable assistance,
Nous sommes réunis aujourd’hui, pour une étape importante des Assises Nationale : l’investiture de son Comité de Pilotage et pour réaffirmer notre ferme détermination à tout mettre en œuvre, en vue de créer les conditions de réussite de ce rendez-vous historique.
C’est ici l’occasion, de rappeler à nos sœurs et frères, membres du CPAN, les attentes du peuple comorien, la confiance que nous plaçons en eux et notre entière disponibilité à les accompagner, pour faire de ce grand événement, une réussite.
Mesdames et Messieurs,
Voici plus de 17 ans, que les Comoriens, après 25 ans d’histoire tumultueuse, marqués par une déstabilisation à répétition, ponctuée parfois de drames, ont réussi à amorcer et pratiquer la réconciliation nationale, à restaurer la paix et la stabilité aux Comores, à mettre en place des institutions qui ont permis trois alternances politiques pacifiques au Sommet de l’Etat.
Voici plus de 17 ans que nous travaillons en alternance, pour renforcer la gouvernance, la Démocratie, la liberté et la cohésion sociale.
Aujourd’hui, alors que nous sommes résolus à entamer une marche pour l’émergence de notre pays, j’ai accédé à l’initiative de la société civile, des leaders et sages de notre pays, de lancer un dialogue inédit entre les différentes composantes et forces vives de la Nation comorienne, dans le cadre d’Assises Nationales élargies, inclusives,  participatives et représentatives, n’excluant aucune force vive nationale, pour évaluer le passé, en tirer les leçons afin de préparer un avenir meilleur pour les générations présentes et futures.
Je voudrais ici, en votre nom à tous, témoigner du fonds du cœur, notre profonde sympathie à notre père et ainé, Monsieur Ali Bazi Selim, formuler pour lui nos vœux de prompt rétablissement et lui dire que nous prions Allah Le Tout-Puissant, pour qu’Il lui prodigue la force et la santé et pour que nous puissions rapidement le compter à nouveau parmi nous, afin de parachever ensemble avec lui, l’œuvre qu’il a commencée.
Mesdames et Messieurs,
Après avoirsigné le Décret Portant organisation des Assises Nationales, j’ai nommé, sur proposition des structures indiquées, les membres du Comité de Pilotage des Assises Nationale, qui a pour mission de préparer et diriger les travaux et les débats de ces assises.
Le Comité de Pilotage des Assises Nationales (ou CPAN)  dont l’investiture fait l’objet de cette cérémonie, est donc un acteur clé dans la conduite des ces assises.
En effet, non seulement il est appelé à s’assurer du bon déroulement des travaux en fonction des objectifs généraux qui lui sont fixés, mais il lui appartient aussi, d’entretenir une dynamique au sein des différentes commissions qui se pencheront sur les thèmes arrêtés pour ces assises.
Les membres de cette instance, ont donc une grande responsabilité pour leur succès.
A ce stade de mon intervention, je voudrais rassurer tout le monde,lever les ambigüités et le doute entretenu autour du CPAN.
Certes, les travaux relatifs aux Assises Nationales, débutent dès ce mois de novembre avec l’investiture de cette structure, pour réfléchir, analyser et faire des propositions, sur le bilan des 42 années d’Independence et sur les questions qui pourront aider à amener les Comores vers l’émergence.
Toutefois, le CPAN ne constitue pas les Assises Nationales proprement dites et ne se substitue point à elles. Il ne lui appartient pas de faire ou de conclure les débats des assises.
Le CPAN est appelé à déployer tous les efforts nécessaires et agir avec efficacité, pour préparer, accompagner et suivre les travaux relatifs aux Assises Nationales ouverts à tous, définir leur méthodologie et leur organisation pratique.
Mesdames et Messieurs,
Les Assises Nationales constituent un cadre idéal de réflexion, pour consolider l’Unité Nationale et poser les bases d’une meilleure gouvernance politique, institutionnelle et financière, propre à assurer le décollage économique et social du pays, dans l’unité, la paix et la sécurité.
Elles devront donc examiner l’ensemble des questions clés qui ont plombé le décollage du pays et impulser une nouvelle dynamique  dans la conduite des affaires de l’État.
De ces assises, nous attendons alors un bilan lucide et sans concession, des 42 années d’indépendance de notre pays, un audit claire de la gestion de l’Etat et des réponses appropriées aux multiples crises qui ont rongé notre pays dans tous les domaines.

De ces Assises, nous attendons un consensus dynamique sur les principes essentiels de l’état de droit, de la bonne gouvernance politique,  économique et de la transparence, de la gouvernance socioculturelle, basée sur les valeurs du travail, du professionnalisme, de la performance, de la justice sociale, de l’éthique et de la solidarité qui font le système de la méritocratie.
En un mot, les Assises Nationales devront créer les conditions du développement du pays dans l’unité, la paix, la démocratie, la stabilité et la sécurité.
Enfin, l’ultime garantie de réussite de ces assises réside dans la confiance en nous-mêmes, dans notre capacité à mener un débat honnête, apaisé, détendu et susceptible de déboucher sur des conclusions et des recommandations utiles pour notre pays.
Je voudrais également, avec votre permission, rappeler respectueusement aux partis politiques que conformément à la Loi N° 13-010/AU du 21 novembre 2013, portant organisation et fonctionnement des partis et groupements politiques en Union des Comores, promulgué par le Décret N° 14-012/PR du 10 janvier 2014, six partis politiques seulement ont aujourd’hui une existence légale.
Je pense donc qu’avec ces Assises nationales, le moment est venu de revoir les conditions à remplir pour leur légalisation et définir leurs droits et leurs devoirs.
Mesdames et Messieurs,
Avant de terminer, je tiens à saluer la présence réconfortante parmi nous, de nos amis et de nos partenaires bi et multilatéraux sur qui, nous savons pouvoir compter aujourd’hui comme nous avons toujours pu le faire par le passé.
La présence des représentants de la Communauté Internationale et des experts étrangers, leur parrainage et leur expertise, constituent une vraie garantie pour les conclusions et recommandations des ces assises.
Je salue en particulier Monsieur Matthias Naab Représentant du Système des Nations Unies et Madame HAWA et, à travers eux, exprimer notre gratitude au Secrétaire Général de l’ONU, Son Excellence Monsieur Antonio Guterres et nos frères Son Excellence Monsieur Alpha Condé, Président de la République de Guinée et Président en exercice de l’Union Africaine et Monsieur Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union Africaine.
Honorable assistance,
Permettez-moi pour conclure, de m’adresser directement aux membres du CPAN, pour leur dire ceci :
Vous devez accomplir votre mission avec dignité et professionnalisme, au service de notre pays. Vous avez notre confiance et celle de la Nation toute entière.
Qu’Allah vous inspire et vous assiste pour porter nos espoirs de voir réussir ces Assises Nationales.
Je vous remercie.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*