Les assises seraient elles compromises?

Les assises seraient elles compromises par le retrait de certains représentants de l’opposition au CPAN (Comité de Pilotage des Assises Nationales) ?
Point de vue du Président du CASE (Centre d’Actions Sociales et d’Echanges) Mr Ahmed Ben Said JAFFAR lors d’un débat d’échanges avec certains cadres intellectuels et politiques ce lundi 13 Novembre 2017.
« Ces assises constituant un événement majeur pour le devenir des Comores, ne devrait en aucun cas être compromise! 

En effet, le bras de fer engagé entre certains partis de l’opposition, le gouvernorat d’Anjouan, son conseil de Île et le gouvernement de l’Union et le mouvement du 11 Aout (M11), et qui s’est manifesté par le retrait pur et simple des représentants des premiers dans le CPAN, devra être rapidement résolu pour permettre d’aborder sereinement et de façon apaisée ces Assises.

Convaincu que la politique de la chaise vide n’est jamais la solution, il estime que ce retrait n’est pas la réponse appropriée au scepticisme sur l’inclusivité des Assises. Pour ce faire, il exhorte les parties prenantes à celle-ci, notamment le Gouvernement de l’Union et le M11 de privilégier le dialogue en invitant ceux qui se sont retirés à revenir à la table des discussions, quitte même à reporter de quelques jours les travaux du CPAN; la cérémonie d’investiture ayant eu lieu pour respecter le calendrier initialement prévu.

M.C

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*