Les autorités prennent au sérieux la question du Diabète

Mme. Yvette JALLADE et Ahmed MOHAMED sont deux Responsables de l’ONG Santé Diabète en Union des Comores.  Dans la matinée du jeudi 14 septembre 2017, ils ont été reçus par la Ministre de la Santé Dr. RASHID MOHAMED MBARAK Fatma. Cette rencontre entre dans le cadre des prises de contacts de Madame la Ministre avec les acteurs du milieu de la santé publique depuis sa prise de fonction.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Santé Diabète (SD) est une ONG française bien connue en Afrique. Elle assiste les gouvernements du continent dans l’élaboration de leur cadre stratégique de lutte contre les maladies non transmissibles (MNT) et le Diabète. Depuis janvier 2016, l’ONG a ouvert un bureau dans l’archipel des Comores.
En effet, le Ministère a souhaité bénéficier d’un appui qui serait réalisé par une structure spécialisée sur le diabète. Santé Diabète a développé de nombreux programmes dans plusieurs pays et leur efficacité n’est plus à prouver. « Nous avons une bonne collaboration avec les responsables de santé avec lesquels nous travaillons dans le pays. Cette rencontre vise à éclairer à la Ministre nos actions », a souligné Yvette Jallade, Coordinatrice stratégique de l’ONG SD à Moroni.
Selon Ahmed MOHAMED, Coordinateur technique, l’ONG sollicite la réactualisation de la politique sur les Maladies non transmissibles. « Pour le moment, les descentes sur le terrain consistent à former le personnel soignant sur la prise en charge des diabétiques et la gestion du matériel. Nous veillons également à la disponibilité des médicaments », a expliqué Monsieur Ahmed.

La Ministre de la Santé a félicité toute l’équipe de l’ONG Santé Diabète pour leurs efforts. « Je vous assure que les autorités comoriennes prennent au sérieux la lutte contre les MNT et plus particulièrement le Diabète », a déclaré Dr. RASHID Fatma. D’après Madame la Ministre, la sensibilisation dans le milieu scolaire doit être intensifiée. Et au Ministre de préciser que « la population doit comprendre que être diabétique ce n’est pas un handicap s’il y a une bonne prise en charge et un suivi régulier », a-t-elle dit.
Dr. Fatma Rashid a exprimé sa disponibilité à être à l’écoute de l’ONG Santé Diabète. Ainsi, la coordination entre le Ministère et la Direction Générale de la Santé sur la problématique du Diabète et des MNT va s’intensifier. L’ONG est financée par l’Agence Française pour le Développement (AFD) et la World Diabete Foundation.
Ministère de la Santé

A voir aussi:

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*