Les Azalistes butent sur la rude épreuve d’une diaspora héroïque

Opinion libre: Dans une diatribe grossière, Ibrahim Hissani a tronqué son habit de roublard habile pour celui de rapace préhistorique. Il abreuva d’insultes les meneurs de la diaspora qui n’ont pas une cervelle d’oiseau comme lui.

Dites vous que chaque pays à ses prédateurs à la différence qu’ils font preuve de ruse. A vous voir s’attaquer aux vulnérables, peu importe que vous êtes tiraillés par une faim insatiable, cela fait de vous des prédateurs sans scrupules.
– N’est ce pas la raison pour laquelle la diaspora a décidé de vous frapper avec du sang froid ?
Cette brise de silence de la diaspora, vous l’apercevez comme une arme amphibie vous forçant inlassablement à battre en retrait.
– N’est-il pas normal que vous ayez le vertige marqué par l’inquiétude de perdre vos intérêts égoïstes?

De nos jours, le comorien vit tel un misérable. Libre à vous d’être fier pour avoir été au service d’une entreprise mafieuse qui a plongé le pays dans un chao indescriptible.
Tous les régimes successifs ont toujours considéré les comoriens comme des petits bestioles qui doivent voler de leurs propres ailes et courir par ci par là pour s’assurer un avenir meilleur. Et lorsqu’ils commencent à s’attaquer aux systèmes, revendiquant un état de droit, il faudrait que la diaspora vous laisse les dévorer à coup de fusil.

Sachez que la voix du peuple est plus forte que la main qui la bâillonne.
Nul ne vous reproche d’ambitionner une diaspora assujettie qui se contenterait de vous cajoler comme des singes. Pourquoi la diabolisez-vous lorsqu’elle refuse de vous suivre comme des moutons ? Nul doute qu’elle s’est exposé à votre sauvagerie si bien que personne ne pourrait convaincre un singe à faire tomber une banane.

Ne dites pas que la diaspora n’est pas le poumon économique du pays.
Elle s’occupe de la santé, de l’éducation, du petit au grand commerce et de tout.
Le cheval de bataille d’Azali c’est l’électricité. Or c’est la diaspora qui a électrifié vos villages. Mamwe s’est approprié de ces infrastructures sans rien payer. Qui cherche à arrondir la fin du mois pour faire face aux problèmes socio-économiques du pays ? Pour la survie de leurs familles, la diaspora qui joue le rôle dévolu à l’état transfère des fonds, l’équivalant à plus de 30% du PIB.

Ne nous répétez pas comme un perroquet que vous saviez grimper et les autres font la plonge pour gagner leur pain. Quel différence entre vous et un singe lorsque c’est seulement votre vanité qui fait grimacer vos tètes à l’envers contemplant un pays que vous aviez plongé aux abîmes de la pauvreté.

De Vautours affamés, vous êtes des vieux rossignols qui ne se vendent plus. Vous étiez tous en France pour choyer la voix de la diaspora. Vous l’aviez étourdi par vos louanges. Pourtant, à chaque fois que leurs consciences refusent de cautionner la forfaiture, il faudrait que vous pestez que la diaspora est manipulée.

Actuellement vos renforts sont à paris avec des mallettes de billets pour morceler la diaspora et la plonger dans une fièvre sanguinaire.
Bref, on en a marre d’une élite en errance qui nous abreuve de charabia alors qu’elle est la seule responsable de notre misère.

Par Cap Patrie

2 commentaires sur Les Azalistes butent sur la rude épreuve d’une diaspora héroïque

  1. Je crois que cette fois-ci celui où celle qui acceptera d’être acheter aujourd’hui surtout avec tout ce qui se passe,ne méritera à jamais l’appellation d’être humain car il fera partie des espèces animales les dangereuses et sans aucune pitié mais l’histoire en tiendra compte

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*