Les barragistes font la loi à Mayotte

La grève devait s’arrêter normalement avec la signature d’un accord entre les syndicats et la préfecture. La préfecture s’est engagée à prendre plusieurs mesures mais elle n’a pas convaincu certains qui ont décidé de maintenir les barrages malgré l’appel des syndicats.

Voici un message qui montre que la France a perdu le contrôle sur l’ile. Le message a été publié par les barragistes:

Une « charte » vient d’être envoyée aux manifestants qui tiennent les barrages :

« Compte rendu entre la population et les barragistes de l’île.
1) maintien des barrages à Ngouezi , Bandrelé, Gnambadao, Dembeni, Tsararano,coconi, Chiconi, Koungou, longoni, Combani Fourachaud.
1) Toilettage de de la charte des barrages.
– IL N’Y AURA PLUS d incivilité sur les barrages, PLUS DE raquettes sur les barrages.
LES PIÉTONS AURONT LA POSSIBILITÉ et LE DROIT CIRCULER LIBREMENT DANS LA DIGNITÉ HUMAUNE.
Les forces de l ‘ordre peuvent passer librement pour effectuer leur travail!!
Un barrage qui ne respectera pas la charte, sera déclaré SAUVAGE!! ( ne sera pas reconnu par les barragistes)
Les barragistes doivent ouvrire et fermer les barrages aux services de secours.
2) quel issu de sortie .
La France dois prendre sa responsabilité sans délai pour réconduire les clandestins hors de nos frontières.
(Doit regler ses problèmes diplomatiques avec les Comores sans délai)
3) l’intersyndical et le collectif dois traverser les barrages sans condition!!
Cordialement.
Le coordinateur des barrages. »

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*